Des collégiens poursuivis pour avoir accusé à tort un professeur de consulter des sites pornographiques en classe

Pour avoir dénoncé à tort un professeur de consultation de sites pornographiques en classe, trois collégiens de Saint-Gilles (Gard) seront convoqués prochainement devant le juge des enfants à Nîmes.

Pour avoir dénoncer faussement un professeur de consultation de sites pornographiques en classe, trois collégiens de Saint-Gilles (Gard) seront convoqués prochainement devant le juge des enfants à Nîmes.
Pour avoir dénoncer faussement un professeur de consultation de sites pornographiques en classe, trois collégiens de Saint-Gilles (Gard) seront convoqués prochainement devant le juge des enfants à Nîmes. © Google maps

Le 8 janvier, trois collégiens dénoncent un professeur pour consultation de sites pornographiques en classe. Le principal du collège Jean Vilar alerte l'autorité judiciaire le 12 janvier suivant. L'enquête, dont l'exploitation de l'ordinateur du professeur, révèlera le caractère mensonger de la dénonciation. "Le parquet a décidé de poursuivre les collégiens en justice. Ils seront convoqués prochainement devant le juge des enfants pour dénonciation de faits imaginaires et dénonciation calomnieuse," indique Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes.

Un autre professeur agressé

Le 13 janvier, au même endroit, un homme agresse un autre enseignant à la sortie du collège en l'invectivant et en le menaçant comme étant selon lui l'auteur de la consultation pornographique dénoncée. Il casse le pare-brise de la voiture de l'enseignant qui est légèrement blessé au visage et s'enfuit. L'homme est activement recherché. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Nimes. "Le parquet agit avec détermination et fermeté face à toutes les formes de violences contre les enseignants," insiste le procureur.

Un suspect a été arrêté dans l'après-midi par la gendarmerie. L'homme, présumé innocent, a été placé en garde à vue.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société éducation