Coronavirus et hommage : dans le Gard, les collégiens de Clarensac chantent Goldman dans un clip pour les soignants

Une soixantaine d’élèves du collège Théodore-Monod de Clarensac (Gard) a enregistré un clip sur la chanson de Jean-Jacques Goldman en hommage aux soignants. La vidéo est disponible depuis lundi 4 mai sur YouTube.
 

Le "Merci" musical des élèves du collège Théodore-Monod de Clarensac (Gard) aux soignants qui oeuvrent contre le coronavirus, sur la version "Ils sauvent des vies" de Jean-Jacques Goldman.
Le "Merci" musical des élèves du collège Théodore-Monod de Clarensac (Gard) aux soignants qui oeuvrent contre le coronavirus, sur la version "Ils sauvent des vies" de Jean-Jacques Goldman. © Collège Théodore-Monod de Clarensac (Gard)
L’idée avait été lancée avant les vacances de printemps par le professeur de musique du collège Théodore-Monod de Clarensac près de Nîmes. Antony Saumande avait proposé aux 560 élèves d’enregistrer la chanson de Jean-Jacques Goldman ‘’Ils sauvent des vies’’, publiée sur les réseaux sociaux fin mars. Une soixantaine de collégiens a donné son accord pour participer à l’aventure.
 

Quand j’ai vu la vidéo de Goldman, je me suis dit que ça pouvait être une bonne idée de faire participer mes élèves, d’autant que le CHU de Nîmes n’est pas loin et qu’il y a au collège des enfants de personnels soignants.
(Antony Saumande, professeur de musique)


Les élèves confinés ont enregistré sur smartphone


Les collégiens ont profité des vacances pour s’enregistrer. L’enseignant a d’abord chanté la chanson, envoyé son enregistrement aux enfants et expliqué comment procéder, en s’appuyant sur l’expérience du karaoké pratiqué en classe. "Car enseigner à distance n’est pas simple, dit-il. Mais pour la musique, c’est encore plus compliqué. Il leur a fallu écouter la musique dans une oreille tout en enregistrant leurs voix.

Margot Chometon-Fabrié est en 3ème. Elle reconnait que l’exercice n’était pas simple : "Je n’avais pas le matériel idéal, je n’avais pas de micro. J’ai dû faire plusieurs essais avant de trouver la bonne position pour le téléphone sur lequel j’ai enregistré ma voix tout en écoutant la musique sur l’ordinateur."
 
Margot, élève de 3ème collège Monod de Clarensac (Gard)
Margot, élève de 3ème collège Monod de Clarensac (Gard) © Chometon-Fabrié / Collège Théodore-Monod de Clarensac (Gard)

Naïs Aubaret, élève de 5ème, confirme : "J’ai écouté plusieurs fois la chanson que je ne connaissais pas. Et j’ai réussi à gérer mon téléphone d’un côté, l’ordinateur de l’autre, malgré les problèmes de connexion.’’
   

Aller plus loin que les applaudissements


Après trois ans de cours de chant et cinq ans de violon, Margot s’était inscrite dans un projet de chorale au sein du collège : "On devait chanter en première partie d’une chanteuse de gospel. Les répétitions avaient commencé mais tout a été annulé en raison de la crise.’’

Naïs, elle, a suivi trois années de cours de piano : "J’adore chanter. Et j’écoute beaucoup de musique. Je n’ai pas hésité à participer à ce clip. Car à part applaudir, on ne peut pas faire grand-chose pour les soignants."
 
Naïs, élève de 5ème du collège Monod à Clarensac (Gard)
Naïs, élève de 5ème du collège Monod à Clarensac (Gard) © Aubaret - Collège Théodore-Monod de Clarensac (Gard)

Les collégiens ont également envoyé à leur professeur des dessins ou des photos d’eux. Margot a par exemple réalisé un panneau pour remercier tous ceux qui continuent de travailler, soignants ou personnels de supermarchés. Antony Saumande a récupéré tous ces documents audio, images et vidéo, avec parfois quelques surprises de formats. Il a lui-même enrichi cette matière avec des photos de soignants. Il a ensuite monté un clip qu’il a publié sur YouTube ce lundi 4 mai.
 
 

Prochain défi : envoyer le clip à Goldman


La direction de l’établissement, les parents mais aussi le CHU de Nîmes ont été prévenus de la publication. Et les premiers retours sont tous positifs. "Les élèves sont très fiers, raconte l’enseignant. Malgré la distance, cette expérience nous a rapprochés. Et c’est excellent pour l’image de l’établissement. La principale du collège s’est dite très contente du résultat. Et le CHU nous a remerciés."

Antony Saumande n’a plus qu’un objectif : trouver un moyen d’envoyer le clip de ses élèves collégiens à Jean-Jacques Goldman en personne, le chanteur qui a fait la version originale au profit de la Fondation des Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société hommage musique culture