Football : la rencontre entre le président du Nîmes Olympique et les supporters du club vire au dialogue de sourds

Publié le
Écrit par Josette Sanna .

Rani Assaf, le président du club de football de Nîmes a rencontré les supporters du club ce samedi dans les tribunes du stade. La rencontre n'a pas apaisé les tensions entre le club et les associations de supporters, notamment celle des Gladiators.

Ce samedi 24 septembre, pendant près de trois heures, Rani Assaf, président du Nîmes Olympique, a rencontré les supporters des Crocos au stade des Costières. Environ 350 participants avaient répondu présent parmi les représentants des trois groupes de supporters.

Le retour des Gladiators dans le stade a été au centre des débats. Aucun accord n'a été conclu à l'issue des discussions.  Les ultras ont été interdits de rentrer au stade avec leurs bâches. Le président du club a exigé que l'association signe une charte de bonne conduite, avec notamment l'interdiction d'allumer des fumigènes. Une condition refusée par Les Gladiators  qui ont en revanche proposé que la charte exigée par Rani Assaf soit inscrite sur tous les billets dans les conditions générales de vente. 

 On avait la volonté d'aller de l'avant. Nous sommes déçus.

Dimitri Pialat

Représentant des Gladiators

 

Au cœur des discussions, il y avait  la signature de la charte. Nous, en tant qu'association , n'avons pas à avoir la responsabilité individuelle de chaque membre. On avait en revanche proposé de la mettre sur les billets, afin d'obliger chaque membre à y adhérer", regrette Dimitri Pialat, représentant des Gladiators. "Aucun bloc ne veut céder", ajoute, Christian, supporter interrogé par notre équipe de France 3 Pays gardois.

 Même si ce point d'achoppement demeure, Rani Assaf s'est dit satisfait de la rencontre : "On a pu discuter. C'est la première fois que j'arrive à échanger avec la totalité du groupe. Il n'y a pas que les GN( Gladiateurs nîmois)  après ils sont partis car ils ne sont pas d'accord mais nous avons aussi discuté avec les autres supporters" conclut le président des Crocos. 

C'est une expérience enrichissante pour tout le monde, c'est inédit en France. C'est éprouvant, pas facile, mais une expérience à renouveler.

Rani Assaf

Président du Nîmes Olympique

Les trois-quarts des supporters sont partis de la réunion avant la fin. « Même si Rani ne veut pas, nous on est là », ont-ils entonné avant de quitter le stade.

Cela fait plusieurs mois que le torchon brûle entre les supporters du Nîmes Olympique et le président du club taxé par certains supporters de "président du désamour".

Interdits de stade lors de la rencontre contre Bastia, ils ont engagé une action en justice.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité