Gard : après la démission de Denis Bouad, Alexandre Pissas assure l'intérim à la tête du conseil départemental

Nouvellement élu sénateur, Denis Bouad ne pouvait cumuler deux fonctions exécutives. Le président du conseil départemental du Gard a alors quitté sa fonction locale, dont l’intérim est assuré par Alexandre Pissas, depuis ce mercredi 28 octobre.

Après la démission de Denis Bouad (à droite sur la photo), Alexandre Pissas assure l'intérim à la tête du conseil départemental du Gard à compter du 28 octobre 2020.
Après la démission de Denis Bouad (à droite sur la photo), Alexandre Pissas assure l'intérim à la tête du conseil départemental du Gard à compter du 28 octobre 2020. © Conseil Départemental du Gard
"C’est un rôle complètement différent, mais tout aussi passionnant" se réjouit Denis Bouad, élu sénateur du Gard le 27 septembre 2020.

Lors de son élection, il était le président du conseil départemental du Gard. Une fonction à laquelle il a renoncé. En effet, le code électoral interdit "à tout parlementaire d’exercer une fonction exécutive locale, comme, par exemple, celle de (…) président et vice-président d’un conseil départemental".

Présider un conseil départemental est très prenant. Il faut gérer plusieurs choses dont le budget, et plus récemment, la crise sanitaire. Au Sénat, on fait les lois.

L’ancien maire de Blauzac, dans le Gard devient donc sénateur, membre de la commissaire des affaires économiques. "Cela me convient parfaitement, je pourrai avoir une vision sur les domaines de l’agriculture, du tourisme, de tout ce qui touche le territoire" confie Denis Bouad.

"Être un président intérimaire normal"

En attendant l’élection du nouveau président ou de la nouvelle présidente du conseil départemental du Gard, l’ancien premier vice-président de Denis Bouad assure l’intérim.

Alexandre Pissas, conseiller départemental depuis 13 ans, maire de Tresques depuis 20 ans et président du Service Départemental d’Incendie et de Secours du Gard a pris sa nouvelle fonction ce mercredi 28 octobre 2020.

Je voudrais être un président intérimaire "normal".

En effet, Alexandre Pissas arrive à la tête du conseil Départemental en période de crise sanitaire, à quelques heures de l’annonce de nouvelles restrictions. "J’attends l’allocution du président de la République puis je rencontrerai le préfet du Gard" confie-t-il à France 3 Occitanie.

Alexandre Pissas a nommé son nouveau directeur de cabinet : il s’agit de Nicolas Nadal, sapeur-pompier et responsable du syndicat SUD au SDIS du Gard. Il remplace Elisabeth Montez qui a accompagné Denis Bouad pendant toute son mandature.

"Je m’adapte" affirme le président en intérim. "Il faut que la boutique fonctionne". Alexandre Pissas va rencontrer, dans les prochains jours, la directrice générale des services ainsi que les directeurs généraux adjoints, les syndicats, et les présidents des chambres consulaires.

Quand on demande à Alexandre Pissas s’il compte se présenter à la tête du conseil départemental, pas de réponse. "Selon les textes, je dois procéder au renouvellement de la commission permanente dans un délai d’un mois". En théorie, l’intérim ne doit pas durer plus de 30 jours.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique pompiers faits divers coronavirus/covid-19 santé société élections