Gard : les travaux anti-inondation du Vistre progressent en aval de Nîmes

Publié le
Écrit par Fabrice Dubault et Jérôme Curato

Le Vistre change peu à peu de visage. Des travaux d'aménagement transforment la rivière dans les Costières. Le but est double, se prémunir des inondations en sécurisant les populations et favoriser la biodiversité.

A Caissargues, au sud de Nîmes, les jours du Vistre tel qu'il existe aujourd'hui sont comptés.

A grands coups de pelleteuses, les travaux grignotent les berges de ce fleuve côtier, qui depuis l'après-guerre a été ravalé au rang de canal de drainage au service de la productivité agricole.

"On s'aperçoit que la rivière ne fonctionne plus du tout naturellement. L'évacuation des crues se fait beaucoup trop vite. Et tout le corridor biologique a quasiment disparu".

Caroline Kanel, cheffe de projet revitalisation des rivières EPTB Vistre-Vistrenque.

VOIR notre reportage entre Caissargues et Bouillargues.

L'ancien et le nouveau Vistre

3 kilomètres à l'Est, en amont du Vistre, à Bouillargues, le contraste est frappant entre l'ancien cours d'eau et le nouveau visage de la rivière façonné par les travaux réalisés depuis 2 mois.

S'il manque encore des arbres et des arbustes, les méandres sont déjà là et cela change tout.

"On voit des pentes plus douces, elles vont pouvoir se végétaliser plus facilement. Un lit plus étroit avec des eaux plus basses et mieux oxygénées et surtout davantage d'espace pour que le fleuve retrouve une dynamique" explique Caroline Kanel.

20 hectares de terrain ont été acquis par l'Établissement public de bassin pour revitaliser le cours du Vistre. Restaurer la biodiversité tout en réduisant le risque d'inondation.
Les travaux s'inscrivent dans un chantier long, programmé au moins jusqu'en 2027, dans la plaine de Nîmes.

"On travaille avec les mairies de Caissargues et Bouillargues. Nous sommes toujours propriétaires mais les communes doivent se réapproprier le lieu après les travaux. Ce sera plus écologique, plus vert".

Thierry Agnel, président de l'EPTB Vistre-Vistrenque.

A terme, une voie verte, située le long de la rivière, pourrait permettre de relier Nîmes à la mer jusqu'au Grau-du-Roi. Une façon de rendre le Vistre à la population.