Grève massive et illimitée pour les sapeurs-pompiers d’Alès, 100 % de grévistes pour réclamer plus de moyens

Publié le
Écrit par Valérie Luxey avec Josette Sanna

La totalité des 78 sapeurs-pompiers d'Alès (Gard) a entamé une grève illimitée pour réclamer davantage de moyens humains et matériels. Face à la hausse exponentielle du nombre de leurs interventions, notamment liées à la crise sanitaire du Covid-19, ils estiment ne plus être en mesure d'assurer leur mission de lutte contre le risque incendie.

Les 78 sapeurs-pompiers du Centre de Secours Principal (CSP) d'Alès (Gard) ont entamé une grève illimitée afin d'obtenir davantage de moyens humains et matériels. Le mouvement est suivi par 100% du personnel mais n'affecte pas l'activité qui se poursuit normalement.

Cette mobilisation fait suite à la hausse exponentielle des interventions, passées de 6000 par an en 2005 à plus de 9000 en 2020, sans augmentation d'effectifs. Des sorties qui concernent essentiellement des secours sanitaires aux personnes, notamment depuis la survenue de la pandémie de Covid-19.

Moyens de lutte incendie

Si bien qu'aujourd'hui, les sapeurs-pompiers alésiens estiment ne plus être en mesure d'assurer leur mission de lutte contre le risque incendie. Le syndicat SPP-PATS Gard, à l'origine du préavis de grève, demande l'octroi d'au moins neuf personnels supplémentaires.

Nous revendiquons qu'un groupe de départ incendie soit composé en "capacité normale" d'au moins 9 sapeurs-pompiers, d'un engin pompe et d'un moyen aérien. Nous revendiquons aussi des mesures d'urgence, notamment d'ordre opérationnel, afin de garantir la capacité de réponse au risque incendie du CSP d'Alès, et en termes de formation continue de ses sapeurs-pompiers professionnels.

Communiqué du syndicat SPP-PATS Gard

Négociations à venir

Des négociations doivent s'ouvrir en milieu de semaine. En cas d'échec, le syndicat prévient que le mouvement se poursuivra.