Intempéries dans le Gard : la région Occitanie annonce 10 millions d'euros d'aides après les inondations

Un épisode orageux violent a provoqué mardi de nombreux dégâts dans certains secteurs du Gard. En visite dans le département ce vendredi, la présidente de région Carole Delga a communiqué sur le vote prochain de dispositifs de soutien à destination des collectivités et des entreprises.

Le plan d'aide de la région devra encore être soumis au vote de la Commission permanente en octobre, mais son montant est déjà annoncé : 10 millions d'euros. Ce vendredi 17 septembre, la présidente de l'Occitanie s'est rendue dans le Gard pour constater les dommages provoqués par les intempéries qui ont touché le département quelques jours plus tôt. Carole Delga a profité du déplacement pour faire valoir un soutien régional à destination des "collectivités et [des] entreprises du territoire pour leurs travaux de réhabilitation".

L'enveloppe mobilisera notamment le fonds de solidarité catastrophes naturelles, qui permet depuis 2017 d'attribuer  "des subventions pour des travaux de réparation et/ou de remise en état de biens non assurables", précise le communiqué. Ces aides visent les collectivités et établissements publics, en finançant jusqu'à 15% du montant des travaux sur certaines infrastructures. Une soixantaine de communes ont été concernées, à des degrés divers, par les inondations. 

Côté entreprises, "la Région mobilisera et adaptera ses aides existantes afin de garantir la reprise de l'activité au plus tôt et le maintien de l'emploi", ajoute le texte sans en préciser le montant ou les modalités. A cette somme viennent également s'ajouter les réparations des dégâts constatés sur les lycées du département, dont l'établissement professionnel Frédéric Mistral, à Nîmes. Le budget annoncé s'élève à 3,6 millions d'euros supplémentaires. 

Mardi soir, le gouvernement avait déjà annoncé qu'il allait déclarer l'état de catastrophe naturelle pour les zones les plus touchées, condition préalable aux indemnisations. Dans la matinée, l'équivalent de trois mois de pluie était tombé en l'espace de trois heures sur la plaine de la Vaunage, à Nîmes et jusqu'aux abords de Lunel (Hérault). 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo économie région occitanie