Intempéries. Gard : rencontre avec les sinistrés et bilan des dégâts avec les élus, 24 heures après les inondations

Murs effondrés, routes détruites, camping évacué, vignes inondées. Les dégâts sont nombreux après le violent orage qui s'est abattu sur le Gard et le nord de l'Hérault mardi 14 septembre 2021. 24 heures après, les sinistrés font l'état des lieux des dommages et des travaux à venir.
Gard - Une rue abîmée de Corconne après les intempéries du 14 septembre 2021.
Gard - Une rue abîmée de Corconne après les intempéries du 14 septembre 2021. © Agullo Caroline - France 3 Languedoc-Roussillon

Chaque année, les épisodes cévenols se suivent mais ne se ressemblent pas toujours. Celui vécu par de nombreux Gardois et quelques Héraultais mardi en fin de matinée aura été particulièrement intense. Plusieurs records climatiques ont été atteints mais heureusement les pluies diluviennes n’ont fait que des dégâts matériels.

Après s’être assurées que leurs administrés étaient en sécurité, c’est le moment du bilan pour les communes sinistrées, toutes situées dans un même périmètre géographique.

Voir en plein écran

Corconne : la solidarité s’organise

À Corconne, l’épisode cévenol est loin d’être passé inaperçu. Les habitants témoignent d’un “torrent d’eau” qui a traversé le village en emportant voitures et morceaux de bitume sur son passage. Aujourd’hui, les employés municipaux des villages alentours, moins touchés, sont venus prêter main forte pour nettoyer les rues.

VOIR notre reportage à Corconne.

Un morceau de route s'est détaché dans une rue de Corconne après les intempéries du 14 septembre 2021.
Un morceau de route s'est détaché dans une rue de Corconne après les intempéries du 14 septembre 2021. © Agullo Caroline - France 3 Languedoc-Roussillon

Aigues-Vives : des employés sans travail

Plus à l’est, sur la commune d’Aigues-Vives, la zone d’activités de Lalemande, où une trentaine d’entreprises est présente, reste sous les eaux ce mercredi. Le maire de la commune a prévenu les commerçants que la zone ne sera pas sèche avant vendredi.

VOIR notre reportage à Aigues-Vives.

Un supermarché d'une zone d'activités d'Aigues-Vives inondé après les intempéries du 14 septembre 2021.
Un supermarché d'une zone d'activités d'Aigues-Vives inondé après les intempéries du 14 septembre 2021. © Eric Mangani - France 3 Languedoc-Roussillon.e

Résultat, ce sont environ 200 employés qui se retrouvent en chômage technique.

Saint-Dionisy : un record qui fait mal

Cette petite commune tranquille de 1.000 habitants détient désormais le triste record gardois de précipitations avec 244 mm de pluies tombés en trois heures. Le record national, rappelle Météo France ne s’établit guère loin avec 253 mm d’eau en trois heures à Montpellier en 2014.
20 maisons sont sinistrées.

VOIR notre reportage à Saint-Dionisy.

Un record qui a entraîné la chute de plusieurs murs. Tout comme à Boissières, Calvisson et Nages-et-Solorgues, trois villages situés à quelques kilomètres de Saint-Dionisy, où certaines routes se sont soulevées et un talus s’est effondré.

Vacquières : il ne fait pas bon être viticulteur

Décidément, cette année 2021 n’aura rien épargné aux viticulteurs français. Grêle, mildiou et maintenant pluies torrentielles. Dans ce village viticole, alors que les vendanges n’étaient pas terminées, il est désormais difficile d’avancer en enjambeur ou à pied pour couper le raisin. Il va encore falloir bien du courage aux vignerons pour réussir à enfin mettre en bouteille ce crû 2021, qu’il faudra savoir apprécier.

Ces rangs de vignes sur la commune de Vacquières sont sous l'eau après les intempéries du 14 septembre 2021.
Ces rangs de vignes sur la commune de Vacquières sont sous l'eau après les intempéries du 14 septembre 2021. © Metairon Cédric - France 3 Languedoc-Roussillon

Gallargues-le-Montueux : la tornade

Les habitants de cette commune ont encore du mal à se remettre de ce qu’ils ont vécu. Freddy Cerda n’a jamais vu cela : “On a une tornade qui a traversé le village et qui a enlevé beaucoup de toitures et fait beaucoup de dégâts", déplore-t-il. L'ARS Occitanie a demandé aux habitants de Gallargues-le-Montueux de ne pas utiliser l'eau du robinet jusqu'à nouvel ordre à cause d'une coupure de courant de la station de pompage, une distribution d'eau a été organisée en attendant le rétablissement de l'eau potable.
Comme dans les autres villages sinistrés, certains rez-de-chaussée de maisons ont été inondés et là aussi la solidarité a été de mise. Plusieurs personnes âgées ont notamment été accueillies chez des voisins.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo intempéries pompiers faits divers travaux publics économie