L'eurodéputé du Gard Gilbert Collard rejoint Zemmour : "passer dans le camp voisin c’est très mal vu" réagit Louis Aliot

Publié le
Écrit par Joane Mériot

L'eurodéputé du Gard, Gilbert Collard va rallier la campagne présidentielle d'Eric Zemmour a indiqué l'entourage du candidat d'extrême à la presse. Louis Aliot, vice président du Rassemblement national et maire de Perpignan, se dit serein quant aux conséquences de ces départs successifs.

Après Jérôme Rivière et Damien Rieu, c’est au tour de l’eurodéputé du Gard Gilbert Collard de quitter le Rassemblement national pour rejoindre le camp Zemmour.

L’annonce a été faite ce vendredi soir à la presse par les proches du candidat. Elle devrait être officialisée ce samedi devant 4000 personnes lors d’un meeting du candidat d’extrême droite à Cannes, dans les Alpes-Maritimes.

"Je ne suis pas surpris de ce départ"

Louis Aliot, maire RN de Perpignan

Pour Louis Aliot, maire RN de Perpignan, ce soutien n’a rien d’étonnant : « J’étais surpris de sa venue au RN en 2012, et cela faisait trois ans qu’il était en froid avec le mouvement donc je ne suis pas surpris. Ce qu’il faut regarder c’est l’électorat, ce qu’en pensent les gens. Aujourd’hui ils sont préoccupés par le coût de l’essence, le prix de la vie, la sécurité, par la santé et tout ce qui concerne les petits jeux des politiciens, ils s’en foutent. »

Gilbert Collard, lui, se défend de toute rancune en vers Marine Le Pen : "Je m'en vais pour des raisons qui sont liées à ce que représente Eric Zemmour dans ce combat politique. Je le rejoins pour les idées, je le rejoins pour le débat, pour le goût de la liberté. Et je reste un homme libre. Et je pense qu'un jour viendra où Marine Le Pen sera comme moi, rejoindra Eric Zemmour, parce qu'il a pour lui une dynamique qui est le courage historique, le courage politique." A-t-il déclaré au micro de nos confrères de France Bleu Grad Lozère.

Soutien du Rassemblement national depuis 2012, Aliot demande sa démission

Gilbert Collard soutenait le mouvement du rassemblement national depuis la campagne présidentielle de 2012, il avait présidé le comité de soutien de Marine Le Pen et était devenu secrétaire général du Rassemblement bleu Marine, classé à l’extrême droite. Il avait ensuite était élu député de la deuxième circonscription du Gard en 2012, et adhérait au FN, (qui deviendra le RN) en 2017. 

Louis Aliot, vice-président du parti, demande à ce que Gilbert Collard démissionne : "Maintenant, il faut qu'il démissionne de son mandat de député européen qu'il a reçu des électeurs du RN." "Tout ce qui concerne des gens qui se sont fait élire d’un côté pour passer ensuite dans le camp voisin c’est très mal vu par l’électorat,  je suis assez serein sur les conséquences de ces transfuges."

Avant d’ajouter : "Nous sommes en pleine campagne, en pleine mobilisation, nous voyons bien que nos militants sont là. C’est quand même curieux qu’au moment au Zemmour baisse dans les sondages et nous on monte, des gens décident de quitter le rassemblement national. Soit ce sont des fanatiques, soit ils ne sont pas à l’aise pour des raisons de jalousie, d’aigreur, ça fait partie de la vie politique."

Selon le sondage de France Info mis à jour le 22 janvier 2022, Emmanuel Macron arrive en tête (25%), Marine Le Pen en second (17%) suivie de Valérie Pécresse (16%) et d’Éric Zemmour (13%) du 1er tour de la Présidentielle.