Les grands jeux romains sont annulés à Nîmes

La Ville de Nîmes dit regretter cette "décision unilatérale qui pénalise les Nîmois". Culturespaces, société organisatrice, invoque le contexte sanitaire dans une période de transfert de délégation.
L'édition 2021 des Grands Jeux Romains est annulée
L'édition 2021 des Grands Jeux Romains est annulée © ville de Nîmes

La ville de Nîmes digère mal l'annulation des Grands Jeux Romains dans les arênes de la cité romaine. Elle " prend acte de la volonté de Culturespaces d’annuler l’édition 2021 des Grands Jeux Romains, qui devaient se tenir du 8 au 10 octobre. Une décision d’autant plus surprenante qu’une convention, votée en juillet dernier en conseil municipal, liait la Ville et son délégataire historique pour l’organisation des Grands Jeux Romains, et ce, suite à plusieurs réunions de travail."

Dans un communiqué de presse, la ville annonce " qu ' au vu du contexte sanitaire qui s’améliore, un scénario d’édition allégée avait même été travaillé la semaine dernière, avec Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, et Frédéric Pastor, adjoint aux festivités et à la tauromachie, pour permettre au public de profiter, malgré tout, d’un événement festif et aujourd’hui incontournable de la vie de la cité."

Cette décision n’est pas acceptable. En refusant de respecter son engagement, Culturespaces prive les Nîmois d’un rendez-vous qui draine des milliers de personnes, qui participe de l’attractivité de la ville, et dont les retombées sur l’économie locale sont considérable.

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes

Les Grands Jeux Romains se sont imposés, en dix ans, comme la plus grande reconstitution historique sur l’Antiquité au monde dans les arênes de Nîmes.  La reconstitution historique des Grands Jeux Romains fait référence au passage avéré de l’Empereur Hadrien à Nîmes en 122 ap. J.C. À cette occasion, il  devait offrir de somptueux ludi (jeux) aux habitants : combats de gladiateurs, course de chars et propose de reconstituer des événements du passé célébrant ainsi les plus belles victoires de Rome sur ses ennemis. Ils mettent en scène près de 500 figurants venant de toute l’Europe.

La Ville déclare "décider des suites qu’elle entend réserver à cette décision."

 

Conditions impossibles 

De son côté, "Culturespaces " argue des conditions exigées par la crise sanitaire et explique son annulation par les difficultés rencontrées. 

 " En raison de la crise sanitaire, en particulier les contraintes et incertitudes qui pèsent sur l’organisation d’événements, dans un contexte de transfert de délégation, Culturespaces annonce l’annulation de la dernière édition des Grands Jeux Romains « César, la conquête de Rome » prévus les 8, 9 et 10 octobre 2021. En particulier, les restrictions de circulation en Europe ainsi que l’obligation du pass sanitaire pour l’ensemble des organisateurs, figurants et spectateurs ne permettent pas de réunir des conditions d’organisation satisfaisantes pour le spectacle."  explique le prestataire dans un communiqué de presse. 

 

Changement de prestataire 

Le choix de changement de délégataire au début de l'été, la Ville ayant préféré Edeis à l'actuel délégataire Culturespace,  explique peut-êre  les mauvaises relations entre la Ville et Culturespaces. Le 4 juillet dernier, la délibération n°22 attribuait la gestion des monuments romains - arènes, Tour Magne, Maison carrée- au spécialiste des aéroports Edeis. Ce qui n'a pas satisfait Culturespace,  évincé, et prestataire depuis 15 ans. 

 Mais la Ville espérait, tout de même, pouvoir voir une édition des Grands Jeux Romains cette année. Ce qui n'est pas le cas. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs tourisme économie