Les producteurs de sel profitent de la sécheresse

Publié le
Écrit par Jeanne Péru-Gelly et Bérénice Del Tatto

Les conditions météo sont très favorables à la production de sel. La saison n'est pas encore finie, mais à Aigues-Mortes, dans le Gard, la récolte est déjà exceptionnelle.

Dans les eaux roses des marais salants d'Aigues-Mortes, les sauniers s’activent dès l’aube. Pelles à la main, ils remuent l’eau pour récolter la précieuse fleur de sel, qui se maintient en surface. Leur outil est spécialement conçu pour la récupérer sans ramasser le gros sel, qui se dépose au fond.

La sécheresse historique qui frappe la France fait les affaires des sauniers. Du vent, du soleil et pas une goutte de pluie, c'est la recette idéale pour produire du sel.

"Nous, quand il ne pleut pas, ça nous aide vraiment. Ça favorise la cristallisation du sel et augmente la production", détaille Alain Barthelot, le responsable de la production de sel à Aigues-Mortes.

Conditions idéales

En théorie, on récolte le sel de fin juillet à fin septembre. Cette année, la récolte a débuté avec trois semaines d’avance. 30 tonnes sont ramassées chaque jour aux salins d'Aigues-Mortes. La récolte de fleur de sel n'est pas encore finie, mais la saison 2022 est déjà exceptionnelle. Voilà trente ans qu'Alain Barthelot travaille dans les marais salants, et il n'a jamais vu ça.

Quelque part, c’est un peu notre ennemi numéro un la pluie.

Alain Barthelot, responsable de la production de sel à Aigues-Mortes.

Quand le temps est mauvais, aucune récolte n’est possible : la pluie stoppe l’évaporation de l’eau. Les sauniers risquent de devoir faire une pause très rapidement, des orages sont attendus dans le Gard dès ce week-end.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité