Ligue 1 : La “sale soirée” du Nîmes olympique battu par Rennes

Coup de frein dans l'opération maintien pour le Nîmes olympique. En match en retard, Rennes s'est imposée aux Costières 1 à 0. / © Sylvain THOMAS / AFP
Coup de frein dans l'opération maintien pour le Nîmes olympique. En match en retard, Rennes s'est imposée aux Costières 1 à 0. / © Sylvain THOMAS / AFP

Coup de frein dans l'opération maintien pour le Nîmes olympique. En match en retard, Rennes s'est imposée aux Costières 1 à 0. Les Gardois restent avant dernier du classement de la ligue 1 mais ont aussi vu la sortie sur blessure de deux joueurs clés: Ripart et Briançon. 

Par OLC avec l'AFP

Un petit but lui a suffi pour signer ce succès grâce à une volée instantanée de son milieu offensif Adrien Hunou, son sixième but de la saison, à la conclusion d'une bonne munition de Flavien Tait et après avoir profité d'un mauvais placement du défenseur nîmois Pablo Martinez.

Avec son sixième succès en sept rencontres de championnat, le club breton (3e) efface du même coup son faux-pas d'il y a cinq jours au Roazhon Park face à Marseille (1-0) et reprend un peu de hauteur sur ses principaux chasseurs Nantes, désormais à 4 points, et Lille, à 5 unités. 

Pas toujours serein défensivement face à des Nîmois dominateurs dans le jeu et mettant en place un pressing haut, Rennes a été parfois bousculé. Mais les Crocodiles, privés de leur recrue hivernale, le milieu offensif Yassine Benrahou, et imprécis techniquement, n'ont presque pas inquiété le gardien Mendy.

Sans faire un bon match, on pouvait espérer un match nul. Cela aurait été logique, mais quand on est inoffensif, la moindre erreur se règle

Au delà du résultat, c'est "une sale soirée" pour l'entraîneur de Nîmes, Bernard Blaquart: "C'est une sale soirée. On perd un match et l'on perd deux joueurs très importants, Renaud Ripart et Anthony Briançon. C'est embêtant. Sans faire un bon match, on pouvait espérer un match nul. Cela aurait été logique, mais quand on est inoffensif, la moindre erreur se règle. Ce soir, les deux adversaires ont très peu enchaîné de passes. Il aurait fallu être meilleur techniquement. On a trop raté de contrôle, on a joué comme si l'on n'avait pas de confiance en nous. Ce match reflète assez bien notre première partie de saison. On a encore eu beaucoup de mal sur les coups de pied arrêtés".

C'est un match à oublier, mais il ne faut rien lâcher


Romain Philippoteaux (milieu offensif de Nîmes): "C'était un match fermé avec peu d'occasions, peu de jeu. On méritait de terminer par un match nul, c'est frustrant, c'est un match à oublier, mais il ne faut rien lâcher.. On fait une bonne première demi-heure où l'on tenait le ballon, avant d'être moins tranchant dans le pressing. Rennes ne nous a pas surclassé dans le jeu, mais il est troisième au classement."

Sur le même sujet

Les + Lus