Ligue 2 : Jean-Louis Gazeau se retire du Nîmes Olympique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault
Nîmes - Jean-Louis Gazeau, ancien président du Nîmes Olympique - 4 ami 2015.
Nîmes - Jean-Louis Gazeau, ancien président du Nîmes Olympique - 4 ami 2015. © F3 LR

Jean-Louis Gazeau, l'ex président du Nîmes Olympique, se retire et se dit prêt à renoncer aux 2 millions d'euros qu'on lui doit pour la vente du club. Il laisse le champ libre à Rani Assaf. L'avenir sportif du club condamné à la descente en National par la LNF, se jouera jeudi en appel à la FFF.


Au Nîmes olympique, à cette fin de saison déjà difficile sur le terrain, s'ajoute l'imbroglio juridico-financier, au sein des instances dirigeantes du club.
Qui dirige ? Qui finance ? Qui est responsable ? Difficile d'y voir clair.

Un véritable chaos dont veut se sortir définitivement l'ancien président Jean-Louis Gazeau. Un ex-dirigeant écoeuré par les manoeuvres qui n'a pas apprécié les déclarations de Rani Assaf. Ce dernier, l'un des principaux actionnaires du club lui proposait une association.

Jean-Louis Gazeau se retire donc et se dit prêt à renoncer aux 2 millions d'euros qu'il aurait dû toucher à la vente du club. Il laisse le champ libre à Rani Assaf pour être seul et unique patron du club. Il l'a expliqué, lundi à Nîmes, lors d'une conférence de presse. La confiance n'y est plus.

Quand il est revenu, il avait dit, ne vous faites aucun soucis, je suis là, j'assumerai, et je suis déçu (...), déjà ça été rompu. Moi ça été rompu parce que, il me dit une chose et 5 heures après il en publie une autre, tout à fait différente. Donc on ne peut pas travailler dans ces conditions".


durée de la vidéo: 01 min 14
Nîmes : conférence de presse de Jean-Louis Gazeau, ex président du Nîmes Olympique

L'avenir sportif du club va se jouer, jeudi, devant la commission d'appel de la FFF. Pour le reste, il faut attendre le 18 mai, jour de la réunion du conseil d'administration.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.