Nîmes : 10 dealers du quartier Pissevin jugés au procès du supermarché de la drogue

Un procès hors normes et sous haute surveillance a démarré aujourd’hui à Nîmes. 10 prévenus sont jugés pour un important trafic de drogue situé au cœur d’un parking du quartier Pissevin.

Nîmes - le quartier Pissevin - archives
Nîmes - le quartier Pissevin - archives © F3 LR
Le "supermarché de la drogue" de Nîmes générait des sommes vertigineuses. Jusqu'à 30.000 euros par jour et entre 5 et 9 millions d'euros par an. Plus de 200 clients s'approvisionnaient quotidiennement en cannabis et en cocaïne dans le sous-sol du parking de la galerie marchande du quartier Pissevin.

Une cache d'armes et de drogues

Le trafic a été démantelé au printemps 2019 après des mois de surveillance et d'écoutes téléphoniques.
Lors des perquisitions, des armes et des munitions ont été retrouvées dans le lieu de stockage de la drogue, situé à proximité du parking et donc du site de vente. La marchandise provenait essentiellement d'Espagne et était acheminée par "go-fast" via l'A.9..

Un procès sous haute surveillance

Lors de la première journée d'audience, lundi, les rouages du trafic ainsi que le profil des prévenus ont été passés au crible. Des petites mains aux chefs de réseaux, ces hommes âgés de 20 à 42 ans sont les principaux acteurs d'un procès hors normes.

Il doit se dérouler toute la semaine avec 9 des 10 prévenus dans le box. Le 10e, suspecté d'être l'un des cerveaux du réseau, ne s'est pas présenté devant le tribunal. Il est considéré comme étant en cavale. Comme 3 autres dealers, il encourt jusqu'à 20 ans de prison.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société drogue faits divers police sécurité violence