Nîmes : 2 blessés dans une nouvelle fusillade nocturne mardi galerie Wagner dans le quartier Pissevin

Des échanges de coups de feu ont eu lieu à Nîmes, dans le quartier Pissevin, dans la nuit de mardi à mercredi. Cette nouvelle fusillade probablement sur fond de trafic de drogue a fait 2 blessés, 2 hommes hospitalisés au CHU Carémeau.

Une nouvelle fois, les abords de la galerie Wagner, ont été le théatre de tirs et de rafales d'armes automatiques.

Il était minuit passé quand les coups de feu ont réveillé les habitants du quartier Pissevin. 2 hommes ont été blessés dans cette fusillade.
Les 2 jeunes victimes, dont le pronostic vital ne serait pas engagé, ont été hospitalisées au CHU.

Le quartier est sujet aux règlements de comptes entre bandes de trafiquants de drogue. Mais les 4 derniers mois avaient plutôt été calmes.

Cette reprise des fusillades est-elle le début d'une nouvelle guerre des clans dans cette cité nîmoise ? Ou est-ce juste un phénomène isolé de territoire ? Voici des questions pour les policiers de la PJ de Montpellier et les hommes de l'antenne de Nîmes en charge de cette enquête.

La dernière fusillade connue remonte à mars dernier, un homme avait alors été blessé au lendemain de la venue de Jean Castex en visite officielle. Une opération de police avait suivi le 29 mars, avec à la clef 5 interpellations.

En 2020, pourtant période de confinement, comme en 2019, malgré une mobilisation des habitants du quartier, de la police, de la mairie et des acteurs sociaux, une dizaine de fusillades a fait une quinzaine de blessés. Ce fut le cas en janvier, février juin et décembre 2019 puis en janvier, février et octobre 2020.

Aujourd'hui, plus de 15.000 habitants vivent à Pissevin et dans le quartier voisin de Valdegour.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers sécurité société police polémique drogue