Nîmes : 300 brebis devant la préfecture pour dire stop aux attaques de loup

Ce jeudi matin, les éleveurs du Gard ont tenu à exprimer leur inquiétude face aux attaques de loup de plus en plus fréquentes. Près de 300 brebis, leur appartenant, sont devant la préfecture du Gard.
Près de 300 brebis étaient devant la Préfecture du Gard, elles ont été amenées par les éleveurs pour protester contre les attaques de loup - 6 décembre 2018
Près de 300 brebis étaient devant la Préfecture du Gard, elles ont été amenées par les éleveurs pour protester contre les attaques de loup - 6 décembre 2018 © France 3 LR / E.Felix
Les éleveurs d’ovins du Gard sont inquiets. Les attaques de loup sont de plus en plus fréquentes dans la région, et trop souvent meurtrières. Cette année, près de 150 bêtes ont été tuées.

Face à ces attaques, les éleveurs se sentent démunis, c’est pourquoi ce matin ils ont décidé d’exprimer leur inquiétude en frappant fort. Ils ont amené 300 brebis devant la préfecture.


Les premières attaques ont commencé en mai 2017, et ça continue en permanence. Je me suis encore fait attaquer hier soir, j’ai retrouvé une brebis morte avec son veau à côté, et elle était égorgée. Il faut protéger les troupeaux, donc ça nous demande du travail en plus, confie un éleveur du Gard.


Quelques éleveurs étaient reçus à la Préfecture pour demander plus de moyens techniques mais ils veulent aussi l’intervention d’une brigade loup pour mettre fin à sa prédation.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup animaux sorties et loisirs agriculture économie politique