Nîmes : 37 wagons du train des primeurs Perpignan-Rungis stockés au centre de triage

Suspendu depuis le 12 juillet dernier, le train des primeurs entre Perpignan et Rungis devrait reprendre du service le 1er novembre. Mais en attendant, 37 wagons frigorifiques sont stockés au centre de triage de Nîmes et 30 autres doivent les rejoindre. Les cheminots craignent la mort de la ligne.

Nîmes - 37 wagons frigorifiques du train des primeurs stockés à Courbessac - août 2019.
Nîmes - 37 wagons frigorifiques du train des primeurs stockés à Courbessac - août 2019. © F3 LR

Simple escale ou terminus pour les wagons du train des primeurs ? La question se pose et inquiète les cheminots.

37 wagons frigorifiques qui assuraient jusque là, le transport des fruits et légumes entre Perpignan et Rungis, sont entreposés depuis mardi matin au centre de triage de Nîmes-Courbessac. Et une trentaine d'autres devrait les rejoindre ce mercredi.
 
Nîmes - 37 wagons frigorifiques du train des primeurs stockés à Courbessac - août 2019.
Nîmes - 37 wagons frigorifiques du train des primeurs stockés à Courbessac - août 2019. © F3 LR D.Moine

Officiellement, ce matériel SNCF est stocké en attendant la reprise de la ligne de fret vers le 1er novembre, comme promis par la ministre des Transports Elizabeth Borne mi-juillet et comme confirmé par le ministre de la Transition écologique, François de Rugy.
Mais les cheminots, eux, craignent un aller sans retour.

Une nouvelle réunion sur l'avenir de ce train est prévue le mois prochain afin de trouver une solution économiquement pérenne. En cas de suppression définitive de la ligne, ce sont près de 25.000 camions de plus qui se retrouveraient sur les routes chaque année.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan sncf économie transports agriculture transports en commun