• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : un “ballon-sonde” gonflé à l'hélium pour réaliser les prévisions météo

Un "ballon-sonde" gonflé à l'hélium pour réaliser les prévisions météo à Nîmes - juillet 2018 / © F3 LR
Un "ballon-sonde" gonflé à l'hélium pour réaliser les prévisions météo à Nîmes - juillet 2018 / © F3 LR

Pour réaliser ses prévisions, l'antenne de Météo France à Nîmes-Courbessac utilise, été comme hiver, un ballon-sonde gonflé à l'hélium. C'est l'une des rares antennes de France à disposer de cet outil.

Par Z.S. - F3 LR


A minuit et 13h15, un ballon-sonde gonflé à l'hélium quitte la station météo de Nîmes Courbessac, pour réaliser les prévisions météo. C'est un rituel automatisé qui se produit deux fois par jour.
 

Un "ballon-sonde" pour réaliser les prévisions météo


Le ballon réalise plusieurs mesures qui sont transmises par radio vers des ordinateurs au sol. Ces données permettent d'établir un profil vertical de l'atmosphère tout au long de son parcours. 

Un reportage de Jérôme Curato et Lucien Thélu
Nîmes : un "ballon-sonde" gonflé à l'hélium pour réaliser les prévisions météo
Pour réaliser ses prévisions, l'antenne de Météo France à Nîmes-Courbessac utilise, été comme hiver, un ballon-sonde gonflé à l'hélium. C'est l'une des rares antennes de France à disposer de cet outil. - F3 LR - Un reportage de Jérôme Curato et Lucien Thélu
 

Des prévisions météo toujours plus précises


Il n'existe que 5 systèmes automatiques de radiosondage comme celui-ci en France métropolitaine. Les données qu'ils collectent complètent les mesures faites au sol par des outils traditionnels comme le pluviomètre ou encore l'anémomètre. Ils collectent une masse d'information sans cesse croissante pour des prévisions météo toujours plus précises.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus