• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : le bâtonnier alerte sur le manque de magistrats et de greffiers

Le bâtonnier de Nîmes, Jean-Michel Divisia, a réuni ce vendredi matin plusieurs députés gardois pour les alerter sur le manque de magistrats et de greffiers au Tribunal de Grande Instance de Nîmes - 26 octobre 2018 / © FR3 LR / D.Moine
Le bâtonnier de Nîmes, Jean-Michel Divisia, a réuni ce vendredi matin plusieurs députés gardois pour les alerter sur le manque de magistrats et de greffiers au Tribunal de Grande Instance de Nîmes - 26 octobre 2018 / © FR3 LR / D.Moine

Le bâtonnier de Nîmes, Jean-Michel Divisia, a réuni ce vendredi matin plusieurs députés gardois pour les alerter sur le manque de magistrats et de greffiers au Tribunal de Grande Instance de la capitale gardoise. Ce qui retarde le traitement des affaires.

Par Joane Mériot

Depuis plusieurs mois le tribunal de grande instance de Nîmes souffre. Il souffre, selon Jean-Michel Divisia, le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Nîmes, d'un manque d'effectifs.
C’est pourquoi ce matin, il a réuni plusieurs députés dans le but de les alerter sur la situation du Tribunal.
 

Trois postes non pourvus


Il a affirmé devant eux, soutenu par ses confrères, que pour que la situation s’améliore, il manque trois postes de magistrats.

"Il y a trois postes qui ne sont pas pourvus, nous sommes à flux tendus et quand il y a les aléas de la vie, une maladie ou quelque chose, tout de suite ça déséquilibre énormément le fonctionnement général."
 
Nîmes : interview de Jean-Michel Divisia, bâtonnier de l'Ordre des avocats
Il a réuni ce matin plusieurs députés pour les alerter sur la situatuion du tribunal de Nîmes. - France 3 LR - Daniel Moine


Mais pas que, car ce manque conduit aussi à un traitement ralentit des dossiers. Pour les avocats, la situation ne peut plus durer.

 
Nîmes : le bâtonnier alerte sur le manque de magistrats et de greffiers
Le bâtonnier de Nîmes, Jean-Michel Divisia, a réuni ce vendredi matin plusieurs députés gardois pour les alerter sur le manque de magistrats et de greffiers au Tribunal de Grande Instance de la capitale gardoise. Ce qui retarde le traitement des affaires. - France 3 LR - D.Moine

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus