Nîmes : deux écoles du Chemin-Bas-d'Avignon délocalisées suite à l'usage d'armes de guerre dans le quartier

Le groupe scolaire Georges Bruguier, situé au Chemin-Bas-d'Avignon, a fermé ses portes lundi. Ses écoles primaire et maternelle ont été délocalisées provisoirement après l'utilisation d'armes de guerre dans ce quartier. De quoi sécuriser les enfants et les familles, selon la mairie de Nîmes.
En 2016, les enseignants avaient fait jouer leur droit de retrait suite à des tirs sur la façade de l'école Bruguier dans le quartier du Chemin Bas d'Avignon
En 2016, les enseignants avaient fait jouer leur droit de retrait suite à des tirs sur la façade de l'école Bruguier dans le quartier du Chemin Bas d'Avignon © MAXPPP - AGATHE BEAUDOUIN

Fermée depuis lundi, après le drame survenu dans le quartier du Chemin-Bas-d'Avignon dimanche13 juin, l’école élémentaire Georges Bruguier va rouvrir ses portes jeudi, dans un autre quartier.

Elle a été délocalisée au centre de loisirs du Mas Boulbon, à Nîmes.

Cette décision est liée à un autre fait : l’intrusion d’un individu dans la cour de l’établissement constatée par le directeur de l'école qui a déclenché une alerte attentat.

Cette décision permet de sécuriser les enfants et les familles explique la mairie de Nîmes par communiqué.
 

 

Un cadre plus serein

Selon la maire de Nîmes, si les élèves de l’école maternelle ne se sont pas réellement rendu compte du danger, ceux de l'école primaire "âgés de 6 à 12 ans ont été plus sensibles au déclenchement de l’alarme « attentat-intrusion »".

Avec l'accord des enseignants et du directeur de l’école, la ville a donc décidé de mettre à leur disposition les locaux du centre aéré du Mas Boulbon,

Un cadre sécurisé et serein pour les accompagner dans cette épreuve,

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes

Navette et cantine


L’école élémentaire pourra donc y accueillir tous les élèves jeudi 18 et vendredi 19 juin. Cette délocalisation, pourra être prolongée au-delà du 19 juin en fonction des conditions d’accueil précisées par l’Etat.

Un service de navettes a été mis en place pour relier l’école élémentaire au Mas Boulbon où un service de restauration en repas chaud sera assuré le midi.

A la demande des professeurs et du directeur, l’école maternelle, délocalisée dans un autre centre de loisirs -l'Alsh du Carmel- jusqu’à vendredi, réintègrera ses locaux dès lundi 22 juin, précise encore le communiqué.

Un quartier abandonné par l'état

Dimanche matin et lundi, des habitants du Chemin bas d'Avignon avaient alerté la police. Ils avaient constaté l'arrivée d'hommes aux visages dissimulés par des cagoules et munis d'armes automatiques, des individus venus de l'extérieur du quartier. 

Depuis la mort du jeune homme de 20 ans, abattu dans la rue dimanche vers 23 heures 30, la tension est palpable dans le quartier, selon l'AFP.

La famille de la victime et certains habitants parlent d'une "balle perdue" et non d'un règlement de compte et se disent "abandonnés par l'Etat".  

Tirs sur la face de de l'école en 2016

En février 2016, les enseignants de l'école primaire Georges-Bruguieront avaient débrayé après avoir constaté des traces d'impacts de balles sur la façade de l'établissement scolaire.


Onze impacts avaient été relevés sur le mur et les fenêtres de l'école. L'école primaire était restée fermée toute la journée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers éducation société