• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : la grogne contre la baisse des APL continue

Ils manifestaient à Nîmes, le 9 décembre 2017, contre la baisse des APL / © Pierre Trouillet / France 3 Occitanie
Ils manifestaient à Nîmes, le 9 décembre 2017, contre la baisse des APL / © Pierre Trouillet / France 3 Occitanie

Depuis le 1er ocotbre, six millions de familles perçoivent cinq euros de moins d'allocations logement tous les mois. A Nîmes, ils étaient réunis samedi pour manifester leur mécontentement.

Par FM avec PB et PT.

Depuis le 1er octobre, ce sont six millions de familles qui ont vu leur loyer augmenter de 5€. Une véritable injustice pour ces manifestants, réunis ce matin devant la Préfecture, à Nîmes.

Selon eux, la baisse des allocations logement pénalise les jeunes et les précaires. Parmi eux, Hugo et Anaïs deux Nîmois directement concernés.

"Une violence symbolique"


Hugo Carlos est étudiant. Pour lui, cette baisse est "très symbolique quand on voit que dans le même temps, on enregistre une baisse de l'ISF." Anaïs Keslani effectue un service civique à Nîmes estime que "les gens auront l'impression d'être mis de côté" avec cette mesure.

Ils demandent l'annulation de cette mesure. Karine Voinchet, militante de la France Insoumise estime que c'est "toute l'imposition qui est à revoir."

Et d'ajouter :

Nous proposons à nouveau 10 tranches d'impôts pour que ceux qui gagnent le plus cotisent le plus.


Une délégation a été reçue en préfecture. Seule promesse obtenue : transmettre les revendications au gouvernement.

Nîmes : la grogne contre la baisse des APL continue
Depuis le 1er ocotbre, six millions de familles perçoivent cinq euros de moins d'allocation logement tous les mois. A Nîmes, ils étaient réunis samedi pour manifester leur mécontentement. - F3 LR - P. Barbès, P. Trouillet, L. Chraïbi

 

A lire aussi

Sur le même sujet

chasseurs d'épaves à Frontignan : épisode 4

Les + Lus