Nîmes : l’homme qui a proféré des menaces de mort à Pôle Emploi condamné à 12 mois de prison avec sursis

L’homme qui avait proféré des menaces de mort à l'encontre d'un conseiller de l’antenne Pôle Emploi de Courbessac,  à Nîmes, a été condamné à 12 mois de prison avec sursis probatoire.

© Olivier Lanrivain / MAXPPP

L’homme qui avait proféré des menaces de mort à l'encontre d'un conseiller de l’antenne Pôle Emploi de Courbessac,  à Nîmes lundi 1er février, a été condamné à 12 mois de prison avec sursis probatoire. L'homme a été jugé en comparution immédiate.  La peine est assortie d'nterdiction de paraître à l'agence de Courbessac et de contact avec les victimes.

 

Lundi 1er février, en fin de matinée, rue d'Avignon, à Nîmes, un homme a menacé verbalement de mort une employée de Pôle emploi, dans l'enceinte même de l'organisme. Il a été interpellé à la sortie de Pôle emploi par la police qui après palpation a trouvé sur lui un couteau et une paire de ciseaux. Deux armes qu'il n'a pas exhibé devant l'employée agressée verbalement. 

Cet événement est  intervenu quatre jours après qu'un homme a tué par balles une conseillère Pôle Emploi à Valence, puis une salariée d'une entreprise ardéchoise où il avait travaillé, avant d'être interpellé. Le lendemain, tous les Pôle emploi avaient fermé leurs portes en France. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société