Nîmes : les gardiens de prison protestent contre la surpopulation carcérale

Les gardiens de la Maison d'arrêt de Nîmes ont fait grève ce matin. Ils dénoncent la surpopulation carcérale : plus de 400 détenus pour 192 places. 

Par Armelle Goyon

Une vingtaine de surveillants de prison ont fait grève tôt ce matin devant la Maison d'arrêt de Nîmes à l'appel des 2 syndicats majoritaires, l'UNSA-UFAP et FO-Pénitenciaire. Environ 30 % du personnel ont engagé cette action puisque seul le personnel en repos  est autorisé à faire grève. Ils ont bloqué l'accès à  la prison avant de se faire déloger par les forces de l'ordre. 


DMCloud:22251
Manifestation des gardiens de prison


Les surveillants  dénoncent la surpopulation carcérale. A Nîmes, plus de 400 détenus sont incarcérés alors que la maison d'arrêt a une capacité de 192 places. Conséquence :  les cellules à 2 lits accueillent fréquemment 3 détenus, certains dorment à même des matelas à terre. 

Sur le même sujet

Les + Lus