Nîmes : Les supporters du Nîmes Olympique vont manifester contre la direction du club

Le divorce semble consommé entre une partie du public des crocos et la direction du club ! Fait inédit, les trois groupes de supporters, appellent à manifester le 20 novembre 2021 à 16h devant la Maison Carrée de Nîmes. Ils souhaitent protester contre la gestion du club.

A entendre Cyril Roure, le président du groupe de supporters "Nemausus"  le fil est cassé entre les supporteurs et la direction du club : "Il n'y a pas de politique en faveur du public; ni de politique sportive. Depuis son arrivée,  Rani Assaf fait fuir les supporters." Pour ce président de groupe, qui compte une centaine d'inscrits, la liste des griefs est nombreuse : "On vend nos meilleurs joueurs chaque saison et notre centre de formation n'a plus l'agrément , les jeunes aussi vont partir; le club est en train de perdre son âme, si ce n'est pas déjà fait !" 

Absence de communication

Le président de "Nemausus" dénonce aussi l'absence de communication avec les supporters : "Depuis 2014, il y a du y avoir deux ou trois réunions entre la direction du club et nous, c'est trop peu ! Pour les déplacements, on organise les choses avec la ligue de football professionnel, les clubs adverses, les forces de l'ordre et les préfectures, mais le club n'intervient pas et ne nous aide pas non plus. "

Au cœur des critiques, la personnalité de Rani Assaf, actionnaire majoritaire du Nîmes Olympique depuis la saison 2015-2016 et président des crocos depuis 2016 : "Il avance tête baissée et ne prend l'avis de personne. Le projet de nouveau stade et tout l'immobilier qui va avec, pourquoi pas, mais qu'il le fasse et qu'il vende derrière ! "

Manifestation devant la Maison Carrée

Pour se faire entendre, les trois groupes de supporters (Nemausus, les Gladiators et le Club Central) ont décidé de manifester ensemble devant la maison carré à Nîmes, ce samedi 20 novembre 2021 à 16 heures. Les supporters appellent aussi à boycotter le match de 19 heures contre l'équipe de Quevilly-Rouen. 

Pour la manifestation, les supporters pourraient recevoir un soutien de poids en la personne de Jean-Paul Fournier, le maire de Nîmes. Celui-ci doit rencontrer les clubs de supporters le samedi matin. A l'issue de la rencontre il prendra la décision de venir manifester ou non. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport économie ligue 2