Nîmes : le Musée de la Romanité rouvre ses portes lundi 15 juin

Après trois mois de fermeture et du chômage partiel pour une partie des 30 employés, le Musée de la Romanité de Nîmes rouvre ses portes lundi 15 juin. L’intégralité du site sera accessible et adapté aux incontournables mesures sanitaires.

Le Musée de la Romanité de Nîmes accueillera à nouveaux des visiteurs à partir du 15 juin.
Le Musée de la Romanité de Nîmes accueillera à nouveaux des visiteurs à partir du 15 juin. © FTV

Fermé au public depuis le début du confinement, le Musée de la Romanité retrouvera du public lundi 15 juin, deux ans tout juste après son inauguration. Collections permanentes, jardin archéologique, toit terrasse, boutique et espaces de restauration seront tous accessibles.

Dans les zones intérieures, le port du masque sera obligatoire. Différents points de gel hydro-alcoolique sont d’ores et déjà installés. Pour suivre la visite dans le bon sens et éviter d’éventuels croisements, les voyageurs de l’histoire seront aidés par un fléchage.

Les parcours seront fléchés pour éviter le croisement des visiteurs.
Les parcours seront fléchés pour éviter le croisement des visiteurs. © FTV

Les passages étroits seront signalés et la distanciation physique sera de rigueur : 400 personnes maximum seront autorisées dans le bâtiment, moitié moins qu’en temps normal. Des stylets individuels, distribués gratuitement, permettront aux visiteurs de ne pas toucher directement les supports multimédias.

Attention : n’y venez pas les bras chargés, il n’y a pas de vestiaire pour l’instant !

Toutes ces adaptations ont un coût : 10 000 €. Un investissement qu'il faudra sans doute réajuster au cours de l'été. Les travaux terminés au printemps 2018 ne les avaient évidemment pas prévues.

Les nouveautés 

Dès la mi-juillet, une redécouverte du site sera possible par tout petits groupes. Isabelle Lecaux est membre de l’équipe du Musée de la Romanité. Elle assure que le sujet permet de se renouveler.

Sous l’angle de la mythologie pour les enfants, ou vue par le prisme des Gaulois, il y aura sept thématiques au total. Deux ans après la naissance du musée, il y a encore de quoi aborder la romanité avec des façons différentes. Même pour ceux qui connaissent déjà le musée, cette exploration à la manière des scientifiques sera assez étonnante.

"L’empereur romain" présenté l’été prochain

L’exposition temporaire "L’empereur romain, un mortel parmi les Dieux", qui devait être mise en place en avril, a été repoussée à l’été prochain. Elle est le résultat d'un travail réalisé en collaboration avec le Musée du Louvre à Paris, principal prêteur. Une trentaine d’oeuvres seront à découvrir. 

Voilà une nouvelle étape pour le Musée de la Romanité qui avait ouvert ses portes le samedi 2 juin 2018. 

Cette exposition s’appuiera aussi sur le patrimoine antique de la ville (tels que la Maison Carrée ou le temple de Diane). Il s’agira de replacer les monuments dans leur contexte historique, plus précisément entre expression religieuse et pouvoir politique dans la société romaine.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture histoire économie patrimoine déconfinement société santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter