Nîmes : dans sa nouvelle biscuiterie, l'ESAT des Chênes Verts emploie 25 travailleurs handicapés

L'ancien atelier pâtisserie était devenu trop étroit pour cette production de 55.000 sachets de biscuits par an / © FTV
L'ancien atelier pâtisserie était devenu trop étroit pour cette production de 55.000 sachets de biscuits par an / © FTV

L'ESAT Les Chênes Verts de Nîmes a inauguré ce jeudi 21 novembre son nouvel atelier biscuiterie, dans le quartier du Mas Roulan. L'ancienne pâtisserie, construite en 1985, était devenue obsolète. Des travailleurs en situation de handicap mental y confectionnent des sablés depuis 45 ans.

Par Emma Derome avec Christelle Nicolas

L'établissement d'aide par le travail Les Chênes Verts, à Nîmes, a inauguré sa nouvelle biscuiterie, dans le quartier du Mas Roulan, ce jeudi.

Dans cet atelier, 25 travailleurs en situation de handicap mental confectionnent des sablés aux différentes saveurs grâce à une chaîne de production simplifiée.

"Ce qui a changé, c'est qu'on a un très grand espace, on est beaucoup moins serrés les uns sur les autres", raconte Renaud, ouvrier dans la biscuiterie de l'ESAT depuis 10 ans. Les différents postes sont accessibles à tous les ouvriers, ce qui leur permet de tout tester.

45 ans de production locale et artisanale

L'objectif de l'ESAT est de permettre à des personnes en situation de retard mental de travailler pour s'émanciper. Et cela fait 45 ans que ça dure. 

Au départ, on faisait avec les moyens du bord. On faisait cuire les pâtisseries dans le four de la cuisine. Quelques années après, en 1985, on a construit une pâtisserie. Mais cet atelier était devenu obsolète. 
Jean-Claude Drimaracci, président de l'association Les Chênes Verts

Chaque année, 55.000 sachets sortent de l'atelier pour être vendus, parfois au-delà de Nîmes, comme à Paris, Lille, ou encore Nantes... 

Près de 42% du chiffre d'affaires de l'ESAT est généré par l'atelier biscuiterie. Le reste provient des ateliers espaces verts, carrosserie, ou encore des services aux entreprises, qui emploient également 32 personnes.
 


Les 450m² du nouveau local auront coûté près d'un million d'euros, financés par l'Europe et les principaux acteurs de la Région.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus