• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : les oliviers souffrent aussi de la sécheresse

La sécheresse impacte la production d'olives dans la Gard. / © P. Sauthier FTV
La sécheresse impacte la production d'olives dans la Gard. / © P. Sauthier FTV

La plupart des départements d'Occitanie sont en alerte sécheresse renforcée avec des restrictions d'eau pour les agriculteurs. Dans le Gard, après la vigne qui a souffert de la canicule, l'olivier, une plante pourtant habituée au climat méditérranéen, est aussi touché par le manque d'eau. 

Par Josette Sanna

Depuis qu'elle a planté ses oliviers, Catherine Fournier, productrice d'huile d'olive, à Marguerittes dans le Gard n'a jamais vu ça. Plusieurs de ses arbres n'ont pas fait de fruits.
"Malgré tout, même si l'arbre est résistant, il manque de pluie pour se protéger, lui  et pour pouvoir sauver sa végétation, il rejette ses fruits", se désole Catherine Fournier.

Production d'huile d'olive divisée par 6

Résultat, à cause de la sécheresse les prévisions sont mauvaises.

Catherine s'attend à ne produire que 50 litres d'huile d'olive au lieu des 300 habituellement.

L'arbre se déshydrate, et se protège en renfermant ses feuilles

Si le manque de pluie a provoqué une sécheresse des sols, la canicule et la chaleur intense assèchent aussi l'atmosphère, l'arbre se déshydrate, et se protège en renfermant ses feuilles.

Arrosage obligatoire

"Jusqu'à présent on n'avait jamais eu cette sècheresse-là donc  si on continue sur des années telles que celle-ci on ne sait pas comment on va protéger la végétation. On est obligés d'arroser par aspersion pour créer un climat un peu plus humide ", ajoute Jean-Louis Fournier, producteur d'huile d'olive.

Efforts soutenus

Alors pour pouvoir produire autant avec des périodes de sécheresse de plus en plus répétées, les producteurs d'olives doivent redoubler d'efforts.

Taille

Dans son exploitation de 10 000 oliviers en agriculture biologique, Fabien Jeanjean, producteur d'olives à Saint-Gilles dans le Gard, a dû tailler sévèrement les arbres, mettre de l'engrais et retourner la terre...

"Quand la terre est sèche, elle a besoin d'eau, elle se crevasse, l'eau s'évapore et on perd toute l'eau qui va dans le sol. Si on travaille le sol, on va refermer ces crevasses pour garder l'eau qui se trouve déjà dans le sol, explique Fabien Jeanjean, producteur d'olives à saint-Gilles dans le Gard.

Des efforts qui ont payé

Grâce à ce travail supplémentaire, les oliviers de Fabien Jeanjean ont produit suffisamment de fruits cette année.

Pour l'aider dans les oliveraies, il a dû embaucher un ouvrier de plus. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Collioure : une dizaine de personnes blessées par une fusée de feu d'artifice

Les + Lus