Nîmes : poursuivie pour assassinat, elle est remise en liberté avant son procès

Tribunal de Grande Instance de Nîmes / © F3 Pays gardois FTV
Tribunal de Grande Instance de Nîmes / © F3 Pays gardois FTV

Mise en examen pour l’assassinat de son mari, Catarina Castro a obtenu ce mardi 12 mai sa remise en liberté devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Nîmes. Son procès devant les assises du Gard, prévu en mars dernier, avait été reporté.
 

Par Eric Félix


Elle et ses deux fils doivent répondre d’assassinat devant la cour d’assises du Gard. La victime : le père de famille dont le corps carbonisé avait été retrouvé par un garde forestier en août 2015 près de l’ancienne route d’Anduze à Nîmes. Mais, programmé le 16 mars, la veille du début du confinement, le procès avait été reporté à une date ultérieure, probablement pas avant 2021.

La demande de remise en liberté de Catarina Castro, aujourd’hui âgée de 48 ans, avait été déposée par son avocate pour délai déraisonnable de sa détention. Celle-ci était incarcérée depuis 4 ans et 7 mois. Estimant cet argument recevable et la protection de l’accusée assurée, la chambre de l’instruction  a donné satisfaction à la défense.

La décision est logique 

souligne Me Khadija Aoudia. "Ma cliente va pouvoir être hébergée en dehors du département. Il y a deux mois encore, elle voulait rester en prison, par crainte. Elle a fini par donner son accord pour que je fasse cette demande’’.

La remise en liberté de Catarina Castro est assortie d’un contrôle judiciaire.
 

Sur le même sujet

Les + Lus