• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : la Saur conteste le choix de Véolia comme futur gestionnaire de l'eau de la métropole

Nîmes - le centre de la Saur - janvier 2019. / © F3 LR
Nîmes - le centre de la Saur - janvier 2019. / © F3 LR

Le président exécutif de la Saur, Louis-Roch Burgard, de passage à Nîmes ce jeudi, a annoncé saisir le tribunal administratif. Il conteste le choix de Nîmes Métropole de confier la délégation de service public ‘’Eau et assainissement’’ à un concurrent, Véolia, pour 8 ans.

Par FD avec E.Félix


Louis-Roch Burgard, président de la Saur, réfute les arguments avancés par le président de l’agglomération, Yvan Lachaud, sur les économies plus grandes réalisées avec le candidat retenu, Véolia. Une candidature sur laquelle les conseillers communautaires doivent se prononcer par un vote, mercredi prochain.
 
Nîmes : interview président de la Saur
Réaction du président exécutif de la Saur, Louis-Roch Burgard. la Saur conteste le choix de Véolia comme future gestionnaire de l'eau de la métropole de Nîmes. - F3 LR


3 domaines d'économies où la Saur dit être meilleure que Véolia


Dans le détail, cela donnerait avec les versions d’Yvan Lachaud pour Véolia et du président de la Saur :
  • économie par rapport à la délégation précédente : Véolia 80 millions d'euros, Saur 86 millions sur 8 ans.
  • baisse de la facture pour l’usager : Véolia 15%, Saur 17%
  • coût de la construction de l’usine de méthanisation : Véolia 17 millions d'euros, Saur moins de 16 millions

3 exemples qui, aux yeux de la Saur, prouvent que sa candidature était la plus intéressante que Véolia, d’autant que la société est présente à Nîmes depuis 50 ans et qu’elle y a implanté son centre de pilotage opérationnel interrégional ainsi qu'une annexe de son siège social.
 

Un recours en référé devant le tribunal administratif


La Saur déposera avant mercredi prochain un référé pré-contractuel devant le tribunal administratif de Nîmes qui rendra automatiquement non valide tout contrat signé ultérieurement, en attendant que la justice se prononce sur le fond, autrement dit sur le bien-fondé du choix fait par Nîmes Métropole.

L’entreprise Saur emploie 350 personnes à Nîmes, dont une centaine pourraient être repris par Véolia. Les 250 autres postes seraient alors transférés dans d’autres régions, sachant qu’ils représentent environ 450 emplois indirects.
Depuis l’annonce, le 7 janvier par Yvan Lachaud du choix qui sera soumis aux vote des élus mercredi prochain, le personnel de la Saur a manifesté à de nombreuses reprises et devrait faire de même mercredi.
 
Nîmes : la Saur conteste le choix de Véolia comme futur gestionnaire de l'eau de la métropole
Le président exécutif de la Saur, Louis-Roch Burgard, de passage à Nîmes ce jeudi, a annoncé saisir le tribunal administratif. Il conteste le choix de Nîmes Métropole de confier la délégation de service public ‘’Eau et assainissement’’ à un concurrent, Véolia, pour 8 ans. - F3 LR - Reportage : E.Félix et L.Thélu

Sur le même sujet

Nîmes : la métropole choisit Véolia comme gestionnaire de l'eau à un vote près

Les + Lus