• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le pont du Gard, symbole du talent de bâtisseurs des Romains

Pont du Gard / © Valérie Grégoire, F3 Languedoc-Roussillon
Pont du Gard / © Valérie Grégoire, F3 Languedoc-Roussillon

Dans l'Antiquité Romaine, l'eau était un élément essentiel, la marque de leur civilisation. Quand la Nîmes gauloise devient colonie de l'Empire, la source de la Fontaine qui irrigue la ville est rapidement insuffisante. La construction d'un aqueduc est alors décidée : ce sera le pont du Gard.

Par Carine Alazet

L'aqueduc du pont du Gard achemine l'eau sur 50 kilomètres, d'une source d'Uzès vers le centre de Nîmes et ses 20 000 habitants.
Les travaux commencent vers l'an 50. 

Pour franchir le Gardon, il faut construire un pont. Il a 3 niveaux et devient le plus haut du monde romain. Un ouvrage monumental qui a mobilisé 500 ouvriers pendant 5 ans, selon les estimations des archéologues.

L'aqueduc va fonctionner pendant 5 siècles. C'est aujourd'hui l'emblème du talent de bâtisseurs des Romains.

Dans le reportage, tourné en 2012, par Carine Alazet et Enrique Garibaldi, une reconstitution historique, un extrait du film "Ponce Pilate" (1966) et un entretien avec Catherine Py, archéologue et directrice de la médiation culturelle au Pont du Gard, résume cette aventure hors-norme.
L'eau et les romains
L'eau et les romains, un reportage de Carine Alazet, Enrique Garibaldi et Anne Vaillant.


 

Sur le même sujet

Gard : pour les urgentistes d'Alès

Les + Lus