• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tour de France 2019 : découvrez le quotidien des caravaniers de la Grande boucle dans le Gard

Naima distribue des "goodies" aux spectateurs du Tour de France à bord de ce véhicule publicitaire. C'était le cas lors de la 17ème étape, qui relie le pont du Gard à Gap. / © O. Boisson / FTV
Naima distribue des "goodies" aux spectateurs du Tour de France à bord de ce véhicule publicitaire. C'était le cas lors de la 17ème étape, qui relie le pont du Gard à Gap. / © O. Boisson / FTV

De passage dans le Gard, le Tour de France ne se résume pas qu’aux coureurs cyclistes. La caravane publicitaire, elle aussi, fait le show en distribuant des goodies. Nous sommes partis à la rencontre des caravaniers de la plus médiatique course cycliste du monde.

Par Olivia Boisson


Avant le passage des coureurs, la légendaire Caravane du Tour de France offre un bon moment aux spectateurs qui patientent sur le bord de la route. Cette année, 160 véhicules se succèdent sur le parcours de la Grande Boucle, tout en offrant des objets publicitaires de 31 marques différentes. Une caravane géante de 11 kilomètres de long.

Ce concept a été imaginé en 1930 par Henri Desgranges, le fondateur du Tour de France.

Aujourd’hui, sur l’ensemble de la Grande Boucle, plus de 15 millions d’objets publicitaires sont distribués et le public est conquis. Près de 12 millions de spectateurs se déplacent sur les routes françaises, dans l’attente du passage des véhicules publicitaires. Certains députés et ONG dénoncent la pollution liée au passage des caravanes. 
 

Naima fait partie des 600 caravaniers du Tour. Vêtue de son uniforme aux couleurs de la marque qu'elle représente, elle patiente à côté d’une voiture décapotable dans laquelle elle distribuera des portes-clés aux spectateurs pendant près de 200 kilomètres.


Une aventure humaine


Avant le départ très organisé des différentes marques, les caravaniers ont pour rituel de réaliser une chorégraphie. Puis, tous rejoignent leurs véhicules respectifs. Certains sont sur des chars, d’autres dans des voitures. Naima est accompagnée d’un chauffeur, Jean-Yves. Pour lui, faire le Tour de France est un véritable évènement.

Je réalise un rêve d’enfant. Nous avons tous une histoire commune autour de la Grande Boucle : qui n’a jamais vu passer la caravane, installé au bord de la route avec ses grands-parents ? Lorsque l’on a goûté à cette aventure, on se rend compte qu’il s’agit d’une grande famille. Nous vivons une aventure humaine incroyable !


Au-delà du bonheur de se retrouver entre caravaniers, Jean-Yves et Naima se régalent lorsqu’ils voient les paysages. Aujourd’hui, ils sont passés sur le Pont du Gard, pourtant interdit à la circulation. "On ne s’en lasse pas", confie le conducteur. 
 
 

La sécurité avant tout


Avant chaque départ, les chefs de toutes les caravanes publicitaires se rejoignent pour faire le point. Olivier Famié est l’un d’entre eux. Il est chargé de guider les caravaniers concernant la distribution.
 

Nous leur demandons de distribuer des goodies dans les lieux où il y a beaucoup de public et d’arrêter la distribution dans les zones de campagne. En ce moment, le risque d'incendie est élevé. Depuis le 23 juillet, dans le Gard, nous avons interdiction de lancer des objets publicitaires en dehors des agglomérations.


Il gère également les véhicules de sa marque, toujours en lien avec le régulateur qui se trouve en tête de file.
 

Nos véhicules restent en quinconce afin de laisser passer des ambulances ou d’autres véhicules en cas d’urgence. 


Les véhicules roulent jusqu’à 70 kilomètres par heure. Dans les communes, les conducteurs ne dépassent pas les 50 kilomètres/heure.
 

Généralement, nous roulons à 30 kilomètres par heure afin de distribuer plus facilement les goodies. Dans ce cas, le public entend mieux nos musiques et slogans.

 

Naima, qui distribue les goodies, doit respecter de nombreuses règles de sécurité.
 

J’essaie de viser un maximum de personnes mais je lance toujours les objets en direction du sol afin d’éviter de blesser les spectateurs.
 

Jusqu'à dimanche, les caravaniers du Tour de France ouvriront la marche aux coureurs. Ils termineront leur périple sur les Champs Elysées, avant un repos bien mérité. 

Tour de France : 17e étape entre le Pont du Gard et Gap

A lire aussi

Sur le même sujet

Tour de France : 17e étape entre le Pont du Gard et Gap

Les + Lus