Procès des matchs présumés truqués du Nîmes Olympique : prison ferme requise pour 2 ex-propriétaires

illustration / © maxppp
illustration / © maxppp

Des peines de prison ferme ont été requises à l'encontre de Jean-Marc Conrad et Serge Kasparian, anciens propriétaires du Nîmes Olympique, dans le cadre du procès des matchs présumés truqués lors de la saison 2013/2014. Le tribunal correctionnel rendra son jugement le 13 septembre.

Par Valérie Luxey

Des peines allant de 5 mois de prison avec sursis à 2 ans ferme ont été requises ce 7 juin, au tribunal correctionnel de Paris, à l'encontre de 8 des 9 prévenus, dans l'affaire des 7 matchs présumés truqués qui auraient permis au Nîmes Olympique de se maintenir en Ligue 2 de football lors de la saison 2013/2014.

Le tribunal correctionnel rendra son jugement le 13 septembre.


Lourdes réquisitions envers les 2 anciens propriétaires du club de Nîmes


Le Parquet national financier (PNF) a requis la peine la plus importante à l'encontre des anciens propriétaires du club gardois, Jean-Marc Conrad et Serge Kasparian : 3 ans de prison, dont un avec sursis et 50.000 euros d'amende.

Le PNF a en revanche requis la relaxe du neuvième prévenu. A l'annonce de ces réquisitions, Serge Kasparian a réagi au micro de nos confrères d'InfoVidéo3 : "c'est dur, c'est injuste", mais il dit attendre "sans s'énerver" les plaidoiries de la défense, vendredi 8 juin, date à laquelle doit s'achever ce procès.

Serge Kasparian : "c'est dur, c'est injuste"
L'ex-propriétaire du club de football du Nîmes Olympique réagit à la peine de prison ferme requise contre lui dans le procès des matchs présumés truqués de la saison 2013/2014. - France 3 Occitanie - IV3

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus