VIDÉO. Il mesure 8 mètres, pèse 3,2 tonnes et a 52 ans : Nîmes a retrouvé son célèbre emblème

Nîmes a retrouvé un palmier phare, sur la place du Marché, jeudi 18 avril. Le symbole de la ville avait disparu octobre 2023 quand l'historique palmier avait succombé à une maladie après 35 ans. Le nouvel arbre a été replanté.

Le crocodile n'est plus orphelin ! L'autre symbole de la ville qui trône sur la place du marché à Nîmes avait vu mourir son compère le palmier en octobre dernier. Mais tous les Nîmois et leur crocodile peuvent se consoler, un autre palmier a été planté sur la place du centre-ville, jeudi 18 avril 2024.

durée de la vidéo : 00h00mn31s
Le palmier sera planté officiellement à 18 heures, place du marché à Nîmes ©Dalila Iberrakene Peltier

Symbole historique

En octobre dernier, le précédent palmier avait été abattu, victime d'un parasite : le charançon, un petit animal. Les gros moyens ont été employés pour replanter le nouveau, car un camion a été nécessaire pour acheminer le palmier. "Ça fait quelque chose comme on dit ici. Pour nous, c'est comme une personne humaine le palmier de la place du marché" s'exclame un habitant. "C’est la place du marché mais c'est aussi la place du palmier, c'est notre emblème à tous. J'espère que celui-ci aura plus de chances que le précédent" confie un autre passant.

durée de la vidéo : 00h00mn15s
Le palmier a été replanté à la place de l'ancien, l'opération a duré une bonne partie de la matinée. ©Dalila Iberrakene Peltier

(Gros) cadeau à la ville

Les choses auraient pu être bien différentes pour la cité gardoise et ses habitants, sans le geste d'une entreprise privée basée dans la Drôme. "Ça nous a fait de la peine de voir l'ancien se faire tronçonner en octobre dernier. Et puis c'est l'histoire de tous les Nîmois ce palmier, il fallait faire quelque chose", explique Fabien Thiabaud, responsable production de l'entreprise qui a décidé d'offrir le nouveau palmier à la ville. Et la donation n'a pas été faite dans la demi-mesure, puisque le nouvel emblème de Nîmes mesure huit mètres de haut, pour plus de trois tonnes, heureusement qu'il ne fallait pas l'emballer. Celui-ci résisterait même au froid et aux bestioles parasites... les Nîmois peuvent donc dormir tranquille, leur place du marché a retrouvé ses deux gardiens historiques.