VIDÉOS. Le voyage spectaculaire d'un avion légendaire de la Sécurité civile sauvé par une bande de copains

Un convoi exceptionnel d'un Tracker a pris la route à Nîmes dans le Gard pour rejoindre l'aérodrome d'Aubenas-Lanas en Ardèche. Depuis 2020, les avions de la Sécurité civile ne peuvent plus voler. Une association a œuvré pour offrir une seconde vie à un des 19 avions légendaires qui ont surveillé nos massifs pendant 37 ans.

Avec ses 12 mètres de long et 8,5 mètres de large, le convoi ne passe pas inaperçu lorsqu'il traverse les petites communes du Gard. Il s'agit d'un Tracker dont le certificat de navigabilité a été retiré.

Ce nouveau voyage, cet avion le doit à une bande de copains, regroupés en association 'SOS Tracker 07'. Ce sont des sapeurs-pompiers qui pendant six ans se sont battus sans relâche pour offrir une seconde vie à cet avion, après l'annonce de sa réforme. L'avion est cédé pour l'euro symbolique à l'association après de multiples démarches.

En tant que sapeurs-pompiers, nous devions le sauver. C'est un retour après tout ce qu'il a pu faire pour nous, pour nos forêts.

Patrice Lieutier, président de l'association SOS Tracker 07

durée de la vidéo : 00h00mn47s
Le tracker 7 en route pour son dernier voyage. ©FTV

Avant de prendre son nouveau départ, l’avion de huit tonnes est arrimé sous les yeux des membres de l’association SOS Trackers, qui ne cachent pas leurs émotions. “J'en ai des frissons, la chair de poule, cela fait six ans qu’on attend ce moment”, nous confie Christian Kilgus, qui a participé depuis le début au projet de l’association.

L’avion quitte la base de la Sécurité civile, confiée à une société de transport spécialisée dans les convois hors normes. Près de 30 personnes sont mobilisées pour ce transport exceptionnel, notamment les membres de l’association qui ne quittent pas des yeux le célèbre chasseur de feu. À tour de rôle, ils surveillent le Tracker sur sa route.

Le Tracker sera en mouvement exclusivement la nuit. Nous avons peur qu'il soit visité ou dégradé. C’est peut-être une carcasse aujourd’hui, mais pour nous, il a été notre ange gardien par le passé. C’est notre devoir de le protéger. Nous lui devons un devoir de mémoire.

Jérémy Begot, membre de l'association SOS Tracker 07

Reformé en 2020

Certificat de navigabilité retiré, cloué au sol, comme tous les autres Tracker depuis 2020. Avant leur retraite, les trackers ont connu une série de défaillances. Notamment, en septembre 2019, le Tracker 12 s'est affaissé alors qu'il roulait sur la piste de décollage de l'aéroport de Béziers-Vias-Cap d'Agde. Les Tracker auraient dû être retirés du service en 2008.

Le Tracker 7 a dû prendre sa retraite par mesure de sécurité après 63 ans de carrière.

Construit dans les années 1950, l’avion avait d'abord une fonction militaire au sein de l’US Navy, où sa mission était la surveillance et le repérage des sous-marins soviétiques pendant la guerre froide. Au début des années 1980, les États-Unis ont vendu les avions en état de vol à des sociétés civiles.

Les trackers ont été achetés par une société canadienne, CONAIR, qui les a convertis en bombardiers d'eau pour la lutte contre les feux de forêt. Les avions ont ensuite été vendus à la France. Au total, 19 trackers sont arrivés en France, à la base de la Sécurité civile (à l’époque à Marignane), à partir de 1982.

Le Tracker 07 a survolé nos massifs pendant 37 ans. Sa mission était de détecter et d'attaquer chaque feu naissant avant qu’il ne prenne de l’ampleur. Antoine Hauser a eu la chance de piloter ce chasseur de feu hors norme et encore aujourd’hui, il nous confie son attachement à cet avion auquel "j'ai laissé des litres de sueurs dans cet avion". 

C’est un avion qui est apprécié des pilotes, il a une petite bouille avec la panthère noire sur le devant du fuselage. Il était toujours le premier sur les lieux d’un incendie.

Antoine Hauser, pilote à la sécurité civile

Le Tracker 07 se distingue des autres trackers car il a conservé les autocollants de 2012 célébrant l’anniversaire des 30 ans de l'arrivée des trackers à la Sécurité civile en France.

Après avoir parcouru 133 kilomètres, le Tracker 7 est arrivé à l’aérodrome d’Aubenas-Lanas en Ardèche. L’association envisage désormais de créer un espace éducatif et mémoriel dédié à cet avion légendaire.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité