Cet article date de plus de 3 ans

Pollution des mines gardoises : les habitants continuent leur combat

Ce mercredi 02 août, une cinquantaine de personnes ont manifesté devant la mairie d'Anduze, dans le Gard. Depuis trois ans maintenant, elles réclament des analyses d'une part, et justice d'autre part, dans l'affaire des pollutions des eaux, des sols et de l'air, causées par deux mines abandonnées.
Une cinquantaine de personnes étaient réunies à Anduze - 02/08/17
Une cinquantaine de personnes étaient réunies à Anduze - 02/08/17 © France 3 Occitanie / Pierre Trouillet
Etendues sur le sol, devant l’hôtel de ville : une cinquantaine de personnes ont manifesté ce mercredi 2 août à Anduze, dans le Gard. Venues de Saint-Félix-de-Pallières, Tornac ou Thoiras, les communes alentour, elles demandent entre autres la dépollution des sols, la conduite d’une enquête épidémiologique, ou encore la mise en place d’un plan de prévention des risques.

Leur action s’inscrit dans le cadre d’un long combat, commencé en 2014 après des révélations sur les pollutions des sols, des eaux et de l’air dans cette zone proche des Cévennes.

© France 3 Occitanie / Pierre Trouillet

Au moins 46 personnes touchées


A l’origine de ces pollutions, restées cachées pendant des décennies : deux anciennes mines de plomb et de zinc, abandonnées respectivement en 1955 et 1971 par l'entreprise belge Union minière.



Les habitants de la région en payent aujourd’hui le prix. Fin 2015, une première enquête de dépistage décelait des taux anormaux de métaux (arsenic, plomb et cadmium) chez 46 personnes. Souvent, celles-ci ignoraient que les lieux étaient contaminées lorsqu’elles s’y sont installées.

Plainte contre X


L’affaire est désormais devant la justice : 43 personnes et deux associations ont porté plainte contre X en mars 2016 auprès du tribunal d’Alès et du pôle santé du tribunal de grande instance de Marseille. Elles estiment avoir été laissées pendant des années dans l’ignorance des dangers encourus.

Pour mieux comprendre l’origine des pollutions, les services sanitaires de l’Etat ont entrepris des analyses complémentaires. Les résultats devaient être dévoilés en mars derniers, mais leur publication a été repoussée, rajoutant encore à l’inquiétude des habitants.


Le reportage de Virginie Danger et Pierre Trouillet : 
durée de la vidéo: 01 min 43
Anduze (30) : les habitants continuent leur combat contre les pollutions des mines ©France 3 Occitanie


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société santé cévennes écologie justice insolite sorties et loisirs