Auch : le personnel de la polyclinique de Gascogne entame son 22ème jour de grève

Des discussions, mais impossible de se mettre d'accord. Le personnel soignant de la polyclinique de Gascogne à Auch est toujours en conflit avec sa direction. Ce mardi 22 septembre, il entame son 22ème jour de grève.

© France 3 Midi-Pyrénées / Odile Debacker
Un conflit tel à la polyclinique de Gascogne que les patients ont dû être déplacés à l'hôpital d'Auch et les cliniques de Toulouse. Le conflit a débuté le 7 septembre et depuis... aucun accord n'a pu être trouvé entre la direction de la polytechnique et le personnel, en grève pour la 22ème journée consécutive ce mardi 22 septembre.

L'équipe soignante, en sous-effectif, sature des mauvaises conditions de travail. Elle réclame le recrutement de 30 personnes, un treizième mois pour tous, une revalorisation de salaire et dénonce le non-respect du code du travail, qui prévoit le repos après l'astreinte.

"Une infirmière pour 47 patients"

La CGT, dans un communiqué publié le 17 septembre dernier, dénonce "l'aggravation des conditions de travail avec une infirmière pour 47 patients, des heures supplémentaires non payées ou le rappel intempestif sur des jours de repos sans délai de prévenance". Une situation de "mépris envers les salariés" qui a engendré "la démission de 17 salariés depuis le début de l'année."

Dans une lettre ouverte de ce mardi 22 septembre, la direction de la polyclinique dit "regretter l'impasse des négociations menées avec les représentants du personnel et du syndicat CGT". Mais qu'un accord n'a pas été possible "en raison de surenchères irréalistes mettant en péril la pérennité de l'entreprise."

© France 3 Midi-Pyrénées / Odile Debacker

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société social économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter