Cet article date de plus de 4 ans

Le datura, herbe du diable, menace le tournesol et les abeilles du Gers

C'est une des conséquences de la mondialisation des échanges. Des plantes invasives toxiques venues d'autres continents, comme le datura, prolifèrent dans le sud-ouest. Dans le Gers, cette "herbe du diable" menace tournesol, abeilles et biodiversité.
L'herbe du diable prolifère de façon inquiétante dans les champs de tournesol du gers
L'herbe du diable prolifère de façon inquiétante dans les champs de tournesol du gers © Luc Truffert/France 3 Midi-Pyrénées
Alerte au datura ! Cette plante invasive toxique, aussi appelée "herbe du diable" ou encore "herbe des sorciers", prolifère dans les champs de tournesol du Gers à un point tel que certains agriculteurs abandonnent tout ou partie de la récolte.

Mais les rendements de tournesol, qui ont baissé de moitié en 25 ans en France, ne sont pas les seuls menacés. Le datura tarit également la ressource en pollen des abeilles. Et c'est toute la biodiversité qui s'en trouve affectée.

Voir le reportage dans le Gers de Marie Martin et de Luc Truffert :
durée de la vidéo: 02 min 14
Le Datura, herbe du diable, menace le tournesol gersois

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie environnement société