• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Gers accueille la 1ère université d'été de la médecine de campagne du futur

L'objectif de cette université d'été est de casser l'image d'un médecin de campagne vieillissant. / © Nathalie Fournis/France 3 Occitanie
L'objectif de cette université d'été est de casser l'image d'un médecin de campagne vieillissant. / © Nathalie Fournis/France 3 Occitanie

Les 17 et 18 août 2019 se tient à Fleurance et Lectoure, dans le Gers, la 1ère université d'été de la médecine de campagne du futur. Un thème ô combien d'actualité, en ces temps de pénurie de généraliste dans les campagnes.

Par Marie Martin

Comment lutter (efficacement) contre la désertification médicale ? Comment donner envie aux jeunes médecins de s'installer hors des métropoles ou villes moyennes ? Comment, enfin, assurer le bien-être et la sécurité des ruraux ?

C'est pour tenter de répondre à toutes ces questions que se tient à Lectoure et Fleurance, dans le Gers, samedi 17 août et dimanche 18 août 2019, la première université d'été de la médecine du campagne. Sur le thème : "Médecine du futur : une autre idée de la campagne". 

Car il s'agit de "casser" l'image du médecin de campagne vieillissant et ennemi des nouvelles technologies. Pour les deux initiateurs de l'université, le pharmacien de Lectoure Arnaud Cabelguenne et le chirurgien Brice Gayet, la solution n'est pas de contraindre les diplômés à venir exercer à la campagne mais en amont, d'envoyer les étudiants se former en milieu rural. Afin de limiter les idées préconçues...

200 personnes participent à ces ateliers, en présence d'experts. 
 
Voir le reportage de Lorenza Pensa et Nathalie Fournis, de France 3 Occitanie : 
 
Le Gers accueille la 1ère université d'été de la médecine de campagne

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus