• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Dans le Gers des agriculteurs optent pour une culture alternative plus résistante à la chaleur : la graine de chia

Depuis 3 ans la coopérative de Bio Qualisol à Monfort, dans le Gers, produit des graines de chia. / © Jack Levé / FTV
Depuis 3 ans la coopérative de Bio Qualisol à Monfort, dans le Gers, produit des graines de chia. / © Jack Levé / FTV

Moins gourmande en eau, et plus résistante à la chaleur : la graine de chia est choisie par des agriculteurs gersois. Une manière de faire face à la canicule, à long terme. 

Par Karen Cassuto

Les scientifiques sont catégoriques : les épisodes caniculaires devraient se multiplier dans les années à venir. Les températures élevées ont des conséquences sur les cultures des agriculteurs. 
 

Alors pour faire face à cette perspective, certains décident de transformer leur terrain avec des cultures alternatives. 
 

La graine de chia comme solution


Dans le Gers, ils sont plusieurs à avoir opté pour la graine de chia. C'est une plante d'Amérique du Sud qui résiste à la chaleur et nécessite peu d'eau.
C'est ce qu'explique Christophe Saysset, technicien chez Bio Qualisol, une coopérative agricole de la ville de Monfort (Gers) : 
 

La grain de chia est 30% plus économe en eau que le soja ! 


Bio Qualisol cultive différentes plantes mais toutes sont bio et n'ont pas besoin de beaucoup d'irrigation (lentilles, sorgo...).

Dans cette coopérative, 25 agriculteurs adhérents ont opté pour la chia.
 
La graine de chia nécessite moins d'eau et résiste mieux à la chaleur. / © Jack Levé / FTV
La graine de chia nécessite moins d'eau et résiste mieux à la chaleur. / © Jack Levé / FTV
 

Aujourd'hui on est a plus d'une centaine d'hectares de graines de chia et on espère, dans l'avenir, dépasser le millier d'hectare.


Moins productif mais rentable


Même idée à Augnax, toujours dans le Gers. Dans cette commune, Alain Sangalli, agriculteur bio, possède une parcelle de 4 hectares. Il y a tout juste deux ans, il produisait du blé. Désormais, il cultive des graines de chia.
 

J'ai une exploitation en sec donc je cherche des choses qui peuvent résister à l'eau.


Même si la graine de chia est 6 fois moins productive que le soja, elle reste rentable. C'est surtout une bonne alternative, face aux aléas climatiques. 
 

A quoi ça sert, la chia ?


Les graines se consomment dans les salades ou encore les yaourts. Son goût est neutre. On peut aussi en faire de l'huile. 

Le marché de la graine de chia est en plein essor. 

En video / Le reportage de Sylvain Duchampt et Jack Levé :
 
Un agriculteur bio et une coopérative agricole du Gers, sont passés à la graine de chia.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus