Gers : Brigitte Bardot condamne la future exécution de taureaux à la corrida de Seissan, le maire se dit "indifférent"

Publié le
Écrit par Gwendal Kerbastard
Nîmes - Rafaelillo dans l'arène pour la feria des vendanges - 17 septembre 2016.
Nîmes - Rafaelillo dans l'arène pour la feria des vendanges - 17 septembre 2016. © maxppp

La militante pour les droits des animaux a condamné sur Twitter une corrida prévue à Seissan le 5 septembre 2021. Cinq taureaux vont être tués à l'issue de l'événement, le maire François Rivière s'est dit "indifférent" et compte bien organiser cet événement traditionnel dans ce village du Gers.

Brigitte Bardot a envoyé, ce mardi 24 août, une lettre ouverte à François Rivière, maire de Seissan, petite commune du Gers de 2.000 habitants, pour condamner une corrida prévue pour le 5 septembre. Dans un tweet, elle a dénoncé la mise à mort de 5 taureaux lors de cet événement ainsi que sa gratuité pour les enfants de moins de 14 ans.

La présidente de la fondation Brigitte Bardot a pris à partie le maire en déclarant : "Vous prenez le parti de la barbarie et le contresens de l’histoire… J’espère que vous démentirez de nouveau mes propos pour ne pas transformer les arènes de Seissan en abattoir". Elle a aussi rappelé un sondage Ifop précisant que 82% des Français souhaitaient la condamnation des actes de cruauté contre les animaux.

Le maire de Seissan, quant à lui, ne compte pas changer de position vis-à-vis de la corrida.

Les propos de Brigitte Bardot me laissent indifférents. Nous organisons depuis 1970 des spectacles taurins dans la ville. J'y assistais enfant et tant que je serais maire je serais en faveur des corridas.

Le maire ajoute que la corrida et l'exécution de taureaux reste légale en France : "C'est une tradition importante dans le Sud-Ouest et je trouve cela important de défendre notre patrimoine. Sans passé, on ne peut pas construire le futur".

Une pratique légale selon le Code Pénal

Si le code pénal punit les actes de cruauté envers les animaux, la tauromachie est une exception car une "tradition locale ininterrompue peut être invoquée", selon une décision du conseil constitutionnel en 2012. Les associations se confrontent depuis des années à ce texte de loi, que certains parlementaires ont vivement critiqué dans une tribune publiée dans Le journal du dimanche.

La corrida de Seissan aura donc bien lieu le dimanche 5 septembre prochain, dans les arènes du Soleil d'or. Sur les 5 taureaux impliqués dans l'evénement, deux seront exécutés en public et trois autres en coulisses après la représentation. Les attaques en justice et les opposants à cette pratique traditionnelle du Sud-Ouest sont de plus en plus récurrentes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.