Gers : une marche noire des habitants de Saint-Blancard afin de sauver leur Centre de rééducation fonctionnelle

À Saint-Blancard dans le Gers, le Centre de Rééducation Fonctionnelle va fermer ses portes dans 5 jours pour déménager à côté d'Auch. La fin d'une activité de première importance dans le village. Les habitants ont défilé en tenue de deuil, samedi 10 décembre 2022, pour protester contre la mort prochaine du village, déserté depuis le déménagement du site.

Dans les rues de Saint-Blancard, dans le département du Gers, ils ont décidé de défiler tout de noir vêtu dans les rues de la petite commune. Le noir pour faire le deuil du Centre de Rééducation Fonctionnelle. Elus, habitants, commerçants. Ils sont environ 250 personnes à se mobiliser en ce samedi 10 décembre 2022. 

"Voués à disparaître"

Parmi eux, Serge et Véronique. Ils tiennent le café-épicerie du village depuis maintenant 7 ans. Dès l'annonce de la fermeture du centre, ils ont vu leur clientèle se raréfier. "Les habitués nous aident beaucoup, beaucoup, constate Serge Zacharie le patron. Mais après sur l'ensemble, nous sommes voués à disparaître."
200 emplois directs dépendent de ce centre de rééducation pour personnes cérébro-lésées ouvert en 1987. Une perte énorme pour un village de 335 habitants. 

Dans l'attente d'une nouvelle activité au centre

La plupart des employés travaillent déjà sur le nouveau site de Montégut (Gers), à 40 km de là. Toute l'activité sera arrêtée le 15 décembre, mais la mairie ne compte pas laisser les 8 000 m2 inoccupés.


Pour Christine Huppert, maire de Saint-Blancard, "le CRF, c'est le cœur, le poumon qui permet de vivre et de travailler sur notre territoire. Non seulement à Saint-Blancard, mais aussi toutes les communes aux alentours. Il faut que dans un an, le site rouvre avec sa nouvelle activité." Plusieurs projets sont à l'étude : un centre d'accueil pour jeunes autistes, une maison d'éducation médico-sociale voire même un site de passage du nouveau Service National Universel.