Grippe aviaire : sept élevages du Gers contraints d'abattre l'ensemble de leurs bêtes

Publié le
Écrit par Marion Meyer

Sept élevages vont devoir procéder à l'abattage de leurs volatiles, suite à la détection jeudi 16 décembre d'un premier cas de grippe aviaire dans une structure de Manciet dans le Gers. Il s'agit du premier foyer du Sud-Ouest selon la préfecture.

La préfecture du Gers annonce ce lundi 20 décembre dans un communiqué l'abattage préventif des canards de sept élevages du Gers. La semaine dernière, un premier cas de grippe aviaire avait été détecté dans une structure de Manciet, située entre Eauze et Nogaro. La préfecture confirme qu'il s'agit du premier foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de type H5N1 avicole connu dans le Sud-Ouest cette année.

Les canards, prêts à être gavés, ont tous été abattus et l'élevage désinfecté. Conformément aux règles de gestion sanitaire, une zone de protection de trois kilomètres et une zone de surveillance de 10 kilomètres autour du foyer ont été définies par le préfet. 

Sept élevages abattent leurs bêtes pour limiter la diffusion du virus

"Un dépeuplement préventif des élevages en lien épidémiologique avec l’élevage contaminé est mis en place", annonce la préfecture du Gers. Deux élevages, en lien épidémiologique avec le foyer, vont devoir abattre l'ensemble de leurs animaux. Pour limiter tous les risques de la diffusion du virus, les structures situées à moins de trois kilomètres de l'élevage de Manciet devront, par mesure de précaution, être dépeuplées : cinq élevages sont concernés.

En France, 9 foyers ont été identifiés dans des élevages. Les sept premiers sont comptabilisés dans la région du Nord. Dans le Sud-Ouest, après le Gers, c'est une exploitation des Landes qui est touchée, à Hastingues.  L'épidémie continue de se propager à travers l'Europe par l'intermédiaire des oiseaux migrateurs. 29 pays sont aujourd'hui touchés.