Jazz in Marciac : les élèves du collège jouent sur scène dans le festival bis

Les élèves de la 6e à la 3e du collège Aretha Franklin de Marciac dans le Gers donnent des mini-concerts dans le cadre du festival bis. Sur scène ou dans des restaurants, des bars, ces musiciens en herbe sont très applaudis.
Marciac (Gers) - Les collégiens ont fait des prestations en "combo" mais aussi tous réunis sous les applaudissements du public. Août 2021.
Marciac (Gers) - Les collégiens ont fait des prestations en "combo" mais aussi tous réunis sous les applaudissements du public. Août 2021. © FTV/Juliette Meurin

Ici, on ne parle pas du off mais bien du festival bis pour dire son importance, le fait qu'il est partie intégrante de l'événement. Les élèves du collège Aretha Franklin de Marciac se produisent dans ce cadre tout au long de cette journée de lundi, sur scène mais aussi dans des bars et restaurants de la cité.

Ils ont travaillé toute l'année sur des morceaux au sein d'un atelier d’initiation à la musique de jazz qui recouvre l’ensemble des quatre niveaux du collège. Ils étudient 5 heures hebdomadaires pour les 6ème et 5ème et 4 heures pour les 4ème et 3ème sans compter les "combos".

Les élèves travaillent leur instrument en cours 4 à 6 heures par semaine, ils acquièrent une aisance qui se voit sur scène.
Les élèves travaillent leur instrument en cours 4 à 6 heures par semaine, ils acquièrent une aisance qui se voit sur scène. © FTV/Juliette Meurin

"Les combos, ce sont des petits ensembles de jazz de 7 à 8 musiciens, précise l'un des professeurs de musique du collège, Jean-Christophe Roger, avec une rythmique bass, batterie, piano et/ou guitare et puis des instruments à vent comme la trompette, le trombone, le saxophone ou la clarinette".

A l'aise sur scène malgré le stress

"Ils se choisissent, ça les fait beaucoup progresser, poursuit-il. Ils tissent un lien plus fort qu'en groupe-classe. Ils ont l'habitude de jouer toute l'année ensemble. Certains combo ont participé hier soir dans des restaurants et on sent ce lien".

L'émotion est forte car jouer devant la classe et devant un public dans le cadre du festival, ça n'a rien à voir. Cléola, 14 ans, ne s'en cache pas, elle parle ouvertement de son stress. Mais elle se dit ravie de participer avec le soutien des profs.

Le public du festival bis a apprécié les prestations sur scène mais aussi dans les restaurants.
Le public du festival bis a apprécié les prestations sur scène mais aussi dans les restaurants. © FTV/Juliette Meurin

C'est le cas aussi d'Eliot, 13 ans : "ça fait longtemps que je n'ai pas joué sur scène. Mais c'est super de jouer devant tout le monde, c'est extraordinaire !". Eliot joue du saxophone depuis 7 ans, de la batterie, depuis 3 ans. Il est le 4ème enfant de la famille à passer par l'atelier d’initiation à la musique de jazz proposé par le collège. Il l'a lui-même décidé en voyant ses aînés se passionner pour la musique.

"Il se débrouille bien, ils est à l'aise, confient ses parents, Carole et Johan Jeannet. C'est vraiment un très bon collège, que ce soit pour l'esprit, il y a une très bonne équipe éducative et puis ils montent nos enfants très haut, en leur permettant de garder une belle humilité. C'est comme ça qu'ils leur permettent de progresser et ça se révèle sur la scène".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs jazz in marciac culture musique éducation société jeunesse famille