"On a évité le pire", à Lectoure dans le Gers une digue menace de céder après les orages, elle reste sous surveillance

Depuis plusieurs jours les orages s'abattent sur le département du Gers, faisant de nombreux dégâts. Suite aux fortes pluies et aux coulées de boue, ce jeudi 22 juin c'est une digue retenant l'eau d'un lac collinaire privé qui risque de céder. La départementale 36 est interdite à la circulation.

Un appel à la vigilance est lancé par la mairie de Lectoure, dans le Gers. La digue d'un étang privé, un lac collinaire servant à stocker l'eau, endommagée par les coulées de boue de ces derniers jours, menace de céder. Une rupture partielle a été constatée par les sapeurs-pompiers qui sont sur place depuis ce jeudi midi.

La digue est située à l'ouest de Lectoure. Si elle cède, c'est tout l'axe entre Lectoure et Nérac qui pourrait être impacté. La départementale 36 a d'ores et déjà été fermée à la circulation. Des déviations ont été mises en place.

Les pompiers sur place, craignent que la digue cède face à la force de l'eau. Pour le moment l'eau s'écoule à raison de 20 à 30 litres d'eau par seconde par une fissure. Ce sont les nombreuses coulées de boues qui ont fragilisé l'ouvrage.

"On a évité le pire"

Le maire de Lectoure, Xavier Ballenghien, s'est rendu sur place et se veut rassurant. Si le risque d'un "danger imminent" est écarté, la digue doit rester sous surveillance.

Je pense que l'on a évité le pire. Si on avait rien fait, ça aurait pu être dramatique. 

Xavier Ballenghien, maire de Lectoure

Il précise qu'aucune habitation n'est menacée. Le chemin de Compostelle, situé en contrebas du lac, a été fermé.

Reconnaissance de catastrophe naturelle

Depuis la tornade qui a balayé la commune mardi 20 juin, les orages se succèdent et les dégâts sont considérables. Plusieurs bâtiments communaux ont été touchés. Le plafond de la salle de danse est tombé, des infiltrations ont été relevées au centre de loisirs, à l'école maternelle et à la crèche. Sans parler des nombreux dégâts chez les particuliers.

Le maire, Xavier Ballenghien, demande la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle, au plus vite, pour sa commune.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité