Gilets jaunes : des campements dans l'Aveyron et le Tarn détruits par des incendies

Un campement de Gilets jaunes situé sur un rond-point à Villefranche-de-Rouergue (12) et un autre installé sur la commune de Graulhet (81) ont été détruits par les flammes durant ce week-end.  Les Gilets jaunes écartent la piste accidentelle. 

Une partie du campement des Gilets jaunes du rond-point Mas de Souyri à Villefrance-de-Rouerge (12) a été incendié tôt dans la matinée du dimanche 20 janvier 2018.
Une partie du campement des Gilets jaunes du rond-point Mas de Souyri à Villefrance-de-Rouerge (12) a été incendié tôt dans la matinée du dimanche 20 janvier 2018. © Luc Tazelmati
"Nous sommes en colère et triste. On ne comprends pas pourquoi quelqu'un a mis le feu à notre campement." Marie est dépitée. Elle appartient à la vingtaine de Gilets jaunes installés près du rond point Mas de Souyri, sur la commune de Villefrance-de-Rouergue (12). "Nous sommes pacifiste et nous ne dérangeons personne, précise-t-elle. Notre campement n'était pas sur le rond-point mais sur un terrain privé."
L'incendie se serait déclaré dimanche matin, entre 6 et 7 heures détruisant une partie de l'installation de fortune que les Gilets jaunes occupaient pour s'abriter. Personne n'était sur le camp. Marie écarte la piste accidentelle "Un témoin qui n'habite pas loin a entendu ses chiens aboyer. Il est sortit et a vu quelqu'un partir du camp et se diriger sur la route." 

Les Gilets jaunes du Tarn ont aussi été touchés par la même mésaventure. A Graulhet, le campement du rond-point du magasin Peugeot est parti en fumée dans la nuit de vendredi vers 23 heures. Là non plus, les Gilets jaunes pensent que l'incendie n'est pas accidentel. "Il y avait une odeur de carburant sur place." explique l'un d'entre-eux sur un réseau social.   Dans l'Aveyron, Marie ne baisse pas les armes pour autant :"Cet incendie nous a totalement reboosté. Nous avons aussitôt commencé à reconstruire un campement."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société