• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gorges de Galamus : des travaux qui passent mal

La route des gorges de Galamus, à flanc de falaise / © F3 LR
La route des gorges de Galamus, à flanc de falaise / © F3 LR

Dans les gorges de Galamus, entre l'Aude et les Pyrénées-Orientales, la falaise qui surplombe la route sinueuse menace de céder par endroits. Des travaux de sécurisation ont débuté le 18 mai,  plombant l'activité de l'avant-saison touristique, au grand dam des professionnels.

Par Valérie Luxey

C'est l'émoi dans les gorges de Galamus. Du 18 au 22 mai, sur l'unique route du site entre l'Aude et les Pyrénées-Orientales, la circulation sera alternée de 6 heures à 15 heures, avec passages toutes les heures. Oui, vous avez bien lu. Plus encore : du 26 mai au 12 juin, cet axe sera totalement fermé de 6 heures à 15 heures. Autant dire que les professionnels vont devoir tirer un trait sur l'avant-saison touristique. En cause : des travaux de sécurisation.

30% de manque à gagner

Car la falaise qui surplombe la route des gorges de Galamus s'effrite, menaçant directement la chaussée et ses usagers. Un risque de chute de blocs de pierre a été identifié sur 3 kilomètres. D'où ces travaux et la fermeture partielle de la route.
Ce qui repoussera à 15 heures le début des activités de canyoning en contrebas durant toute la durée du chantier. Quant aux piétons, la visite des gorges s'arrêtera en amont, avant la palissade marquant le début du chantier. Seul l'Ermitage Saint-Antoine de Galamus sera accessible sans restriction. Les professionnels du tourisme ont déjà chiffré le manque à gagner à 30% cette année. Ils l'ont dit à nos journalistes Xavier Armengaud et Philippe Georget.
Travaux d'urgence sur la route des gorges de Galamus
Dans les gorges de Galamus, la route à flanc de falaise est menacée par l'éboulement des parois qui la surplombent. Des travaux ont débuté le 18 mai 2015.
Un patrimoine naturel et historique

Des filets ont pourtant été installés en 2001. Mais ils ont montré leurs limites. En septembre, il faudra les vider et procéder à leur entretien. Véritable lien entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude, les Gorges de Galamus sont un site naturel classé et protégé. Creusées par les eaux de l'Agly, elles atteignent 500 mètres de profondeur.
Les sports de pleine nature y sont rois, mais le site est aussi chargé d'histoire, à quelques kilomètres seulement des châteaux cathares de Quéribus et Peyrepertuse. la route a été achevée en 1892, par un tunnel en marquant l'entrée, côté Saint-Paul-de-Fenouillet (Pyrénées-Orientales). Du fait de son étroitesse historique, la vitesse y est limitée à 30 kilomètres/heure et le gabarit des véhicules qui l'emprutent est réglementé. Une fois engagés, il leur est impossible de faire demi-tour.

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus