Elections départementales en Haute-Garonne : devra-t-on revoter à Castanet et Villemur ?

© AFP
© AFP

Le tribunal administratif de Toulouse a examiné plusieurs recours contre les résultats des élections départementales dans la Haute-Garonne. Revue de détails. 

Par Fabrice Valery

Le tribunal administratif de Toulouse examinait ce mardi 15 septembre plusieurs recours contre les résultats des élections départementales de mars dernier. Dans le Tarn-et-Garonne, la rapporteure publique a estimé que les recours déposés par le FN et l'UMP contre l'élection de Jean-Michel Baylet (PRG) devaient être rejetés. 

En Haute-Garonne, plusieurs cas étaient successivement examinés. Le tribunal doit rendre sa décision dans le mois qui vient. Dans la plupart des cas, les juges administratifs suivent les conclusions du rapporteur public.

Canton de Castanet-Tolosan : vers une annulation

Arnaud Lafon (MoDem) contestait sa défaite de 14 voix face au duo de gauche Bernard Bagneris et Muriel Pruvost.Le maire de Castanet avait soulevé 80 irrégularités sur les listes d'émargement. La rapporteure publique en a retenu 39 et vu le faible écart de voix au second tour a demandé aux juges l'annulation de l'élection.

Canton de Villemur-sur-Tarn : vers une annulation

Même scénario sur ce canton où la droite avait été battue. Le duo de droite Marie-Hélène Champagnac et Jean-Marc Dumoulin reprochait notamment que l'un d'eux se soit vu refuser l'accès à un bureau de vote. La rapporteure publique a demandé l'annulation de l'élection.

Canton de Launaguet-Toulouse 8 : pas d'annulation ?

Sur ce canton comptant des bureaux de vote toulousains, le duo de droite Françoise Roncato et Maxime Boyer demandaient l'annulation de l'élection du binome PS Marie-Claude Farcy et Vincent Gibert, au motif que les résultats sur une partie du canton avaient été affichés alors que le vote continuait jusqu'à 20 heures sur les bureaux toulousains. La rapporteure publique n'a pas suivi cet avis, estimant qu'à l'heure d'internet et des téléphones mobiles l'information circule par d'autres moyens que le simple affichage dans un bureau de vote. Elle n'a pas demandé l'annulation.

Canton de Ramonville : pas d'annulation ?

Sur ce canton le maire PS de Ramonville Christophe Lubac et sa binome Françoise Pouget ont vu leurs griefs contre l'élection de Marion Lalanne de Laubadère et Serban Iclanzan repoussés par la rapporteure publique.

Décision du tribunal administratif dans quelques semaines. Quoi qu'il en soit, ces recours ne bouleverseront pas la large majorité du socialiste Georges Méric au Conseil départemental de Haute-Garonne. 

Vidéo : le reportage de Stéphane Compan et Thierry Villéger
sur les recours électoraux

Sur le même sujet

Les + Lus