Cet article date de plus de 6 ans

Festival de Luchon : pourquoi la série "Intrusion" va vous rendre dingue

La série "Intrusion", c'est trois épisodes qui ont tout pour vous faire perdre les pédales. Un thriller fantastique au scénario diabolique, servi par des acteurs impeccables. 
Jonathan Zaccaï dans Intrision de Xavier Palud
Jonathan Zaccaï dans Intrision de Xavier Palud © Benoît Linder
Au début, on le trouve plutôt touchant Philippe Kessler (incarné par Jonathan Zaccaï, juste épatant), un peu bizarre mais bon les artistes vous savez, ils sont souvent un peu spéciaux. Il est pianiste, il prépare un série de concerts importants. Et puis tout bascule.

"Intrusion" vous emmène dans la descente aux enfers de Philippe. Est-il fou ? Est-il victime d'une manipulation ? Est-il réellement celui qu'il pense être ? Diaboliquement ficelé, ce thriller fantastique a tout pour vous faire perdre les pédales. Un scénario qui vous fait sans cesse basculer d'une thèse à l'autre, vous déstabilisant alors que vous aviez à peine assis vos certitudes sur l'étrange destin du pianiste. Jonathan Zaccaï incarne à la perfection cet homme perdu à en devenir fou, ainsi que son jumeau (maléfique ?). Ses doutes deviennent les nôtres, ses peurs finissent par vous terrifier.

Qu'est ce qui est réel, qu'est ce qui ne l'est pas ? "Intrusion" c'est aussi l'entourage de Philippe (joué par Judith El Zein, Marie Kremer Thomas VDB, Eric Berger, Catherine Arditi...), des proches dont on ne sait plus du tout s'ils tentent juste d'aider un proche qui sombre dans la folie ou qui monte un vaste complot pour abuser de lui.

Annoncé en 2015 sur Arte, "Intrusion" se joue en trois épisodes. Il ne faudrait pas que la diffusion tarde trop, on pourrait devenir dingue à attendre d'être fixé sur le sort de Philippe Kessler.

"Intrusion", c'est à voir ce jeudi à 21 heures au festival de Luchon salle Henri Pac

"Intrusion" : le synopsis

Philippe est un pianiste qui monte. Obsessionnel et perfectionniste, il travaille dur pour préparer une série de concerts à l'opéra de Strasbourg. Son monde, jusqu’ici rangé et ordonné, se fissure le jour de ses quarante ans.
Des acouphènes de plus en plus violents et des visions étranges entament sa concentration. Il est d’ailleurs le seul à entendre des notes fausses sur son piano...Sans rien pouvoir contrôler, Philippe est en train de basculer dans un autre monde... Un monde gouverné par ses peurs, par ses angoisses et surtout par un traumatisme profond qu'il a refoulé il y a plus de 30 ans, lorsqu'il était encore petit garçon... Est-il vraiment en train de basculer dans une autre réalité, ou est-il uniquement la victime malheureuse de son délire paranoïaque ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de luchon culture télévision archives