Cet article date de plus de 6 ans

Le Festival de Luchon en 5 mots clés

Il ne suffit pas de venir au Festival de Luchon pour passer pour un expert. Pour bien s'y intégrer encore faut-il maîtriser le vocabulaire et les expressions du festivalier. Alors pour ne pas vous laisser dans la galère, on vous donne les 5 mots à connaître absolument par coeur. A vous de jouer !
© Festival de Luchon
L'arrivée à Luchon s'est bien passée. Malgré la neige, la route était parfaitement dégagée. Il est désormais nécessaire que vous adoptiez le langage du festivalier luchonnais. Cinq petits mots qu'il faut connaître pour les placer dans les conversations. Parce qu'être à Luchon, c'est ça !

1- Le Pitch

Il ne peut pas y avoir de fiction sans que le mot pitch y soit associé. 5 lettres pour un mot court qui nous vient de la culture anglo saxonne. Il s'agit de quelques mots qui synthétisent l'histoire d'une œuvre de fiction. C'est souvent une seule phrase, ou un petit paragraphe. En version parlée le pitch, se joue, il faut y mettre l'intonation (plutôt chantante) pour donner corps et vie à l'oeuvre évoquée. Alors avant de venir à Luchon, il faut absolument avoir lu les picth. Le festival a bien fait les choses ils sont tous disponibles sur le site Internet.

2- Le photocol

Un endroit absolument stratégique pour tout festivalier à le recherche de visages connus. Ou encore pour décrocher un autographe."Photocol" c'est le terme contracté de deux mots "photographie" et "protocole". On y attend les people qui viennent se prêter au jeu des séances de shooting. C'est "the place to be" pour rencontrer toutes les stars. Les festivaliers s'y retrouvent nombreux et suivent de prêt le planning des arrivées.

3- Le before

Vous connaissiez l'after. Et bien maintenant, ce qui est à la mode c'est le before. Certainement un signe des temps. Le monde va de plus en plus vite, on est impatient. L'After c'est trop tard, alors on a crée le before. Une version pour démarrer les festivités avant la cérémonie d'ouverture. Petit bémol, il faut faire partie des VIP et avoir son invitation pour y accéder. Mais dans tous les cas, il faut savoir que cela existe et mettre toute son énergie à décrocher une invitation.

4- Les brigades rouges

Vous les voyez partout. A l'entrée des salles de projection, au festival Kfé, à la distribution des accréditations. Ils sont 150 à s'activer en permanence pour organiser le bon déroulement du festival. Sans eux pas de festival. Vous avez besoin d'un renseignement, ils sont là pour vous aider, vous ne savez pas où se trouve le village du festival, là encore, ils vous guident. Bref, ils trouvent des solutions à tous les petits tracas.

5- Le chalet France 3 et France Bleu

Idéalement situé au centre du village du festival, face au Casino, et à deux pas du festival Kfé. France 3 Midi-Pyrénées et France Bleu Toulouse y réalisent les émissions, les interviews pour leurs antennes respectives. Impossible de passer à côté. Un lieu stratégique pour rencontrer les comédiens et comédiennes. Et aussi pour vous gâter. Une tombola organisée par France 3, vous permet de concourir pour remporter une télévision et de nombreux autres lots.

C'est terminé. 5 petits mots à retenir. Veste chaude, chaussures pour la neige, catalogue des projections dans votre besace... le Festival de Luchon 2015 n'attend plus que vous. A moins que vous ne soyez déjà là...

Pour suivre l'actualité au jour le jour, voir le dossier spécial de France 3.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de luchon culture archives télévision