• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le PS résiste à la poussée du Front National en Haute-Garonne

La Haute-Garonne a placé Carole Delga et sa liste d'union de la gauche en tête de ce premier tour des élections régionales (31,91 % des voix). Le Front National emmené par Louis Aliot arrive en seconde position (24,81 % des suffrages). Dominique Reynié obtient quant à lui 19,53 % des voix.  

Par Marie Martin

Résultats


La Haute-Garonne, département traditionnellement à gauche, résiste donc à la poussée frontiste.
La liste d'union de la gauche emmenée par l'ancienne secrétaire d'Etat Carole Delga obtient 31,91 % des suffrages et s'offre la première place de ce premier tour des élections régionales 2015. 
Le Front National emmené par Louis Aliot arrive en seconde position avec 24,81 % des suffrages.
Dominique Reynié, tête de liste régionale pour la liste d'union de la droite, obtient 19,53 % des voix.
Gérard Onesta, pour Europe-Ecologie-Les Verts/Front de gauche arrive en quatrième position avec 11,66 %.

 / ©
/ ©
 / ©
/ ©


C'est à Martres-Tolosane, ville dont elle a été la maire, que Carole Delga réalise son meilleur score (53 %).
A Colomiers, la tête de liste d'union de la gauche remporte 31,88 % des voix, contre 23,7 % pour le frontiste Louis Aliot.
A Muret, c'est la liste du Front National qui arrive en tête, avec 32,39 % des voix. Carole Delga y arrive en seconde position avec 29,69 % des voix, devant les 17,7 % de Dominique Reynié.
Enfin, à Saint-Gaudens, 34,32 % des suffrages se sont portés sur la liste PS-PRG-MRC, devant les 30,28 % du Front National. 

Participation


En Haute-Garonne, le taux d'abstention atteint les 48,26%, pour ce premier tour des élections régionales 2015. Le département se situe dans la moyenne des départements de la grande région. En 2010, lors des dernières élections régionales, le taux de participation avait été de 48,84 %, l'un des plus bas de la région Midi-Pyrénées. 

Comparatif élections régionales 2010


Le parti socialiste est clairement en recul, lors de ce premier round des élections régionales de 2015.
En 2010, Martin Malvy avait obtenu 40,74 % des voix dans le département de la Haute-Garonne, devant son adversaire UMP, Brigitte Barèges (19,60 %). Gérard Onesta, pour Europe-Ecologie-Les Verts, était arrivé en troisième position (15,75 %) devant le Front National de Frédéric Cabrolier (9,96 %).

Même en Haute-Garonne, donc, département traditionnellement positionné à gauche, c'est le parti de Marine Le Pen qui progresse le plus. 
Le Front National avait fait une belle percée aux départementales de 2015, avec 22,6 % des suffrages. Plusieurs duels PS/FN avaient eu lieu mais sans aucun élu FN à l'issue du second tour. 

 


 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus